Infographie : 24 conseils pour investir dans l’immobilier locatif en tant qu’expatrié

Partager l’article

Depuis 8 ans, My expat est la référence des expatriés pour l’investissement locatif à distance. Aujourd’hui, nous vous révélons 24 conseils pour investir dans l’immobilier français depuis votre pays d’expatriation. De la localisation, à la fiscalité en passant par votre financement, nous faisons le tour des points essentiels qui vous permettrons de mener à bien votre projet. Découvrez notre infographie et nos conseils détaillés.

 

Conseil n°1 : Investissez dans une ville dynamique

Investir dans une grande ville permet d’avoir la certitude que le marché immobilier restera prospère et que votre bien se louera. Des villes comme Paris, Lyon ou Bordeaux, font partie des villes préférées des investisseurs. En savoir plus.

Conseil n°2 : Investissez dans un studio ou un deux pièces

Les studios et T2 sont les logements les plus demandés. Ce sont également des investissements qui apportent de meilleures rentabilités. Pour réaliser un bel investissement, maximiser vos chances de louer et ainsi éviter la vacances locative, nous vous conseillons d’investir dans des petites surfaces (entre 20 et 40 mètres carré). En savoir plus.

Conseil n°3 : Ne cédez pas aux programmes fiscaux alléchants

Un investissement locatif est bon s’il est rentable par lui-même. Il faut savoir que l’environnement fiscal en France est moins favorable qu’il ne le fut, il ne faut donc pas compter uniquement sur une carotte fiscale temporaire pour investir dans l’immobilier. En savoir plus.

Conseil n°4 : Emprunter plutôt qu’investir cash

En ayant recours à l’endettement, vous augmentez votre capacité d’investissement et vous booster vos rentabilités. C’est ce qu’on appelle “l’effet de levier”. En savoir plus.

Conseil n°5 : Privilégiez la location longue durée

Pour lutter contre la pénurie de logement, la location saisonnière s’est vue imposer de nouvelles règles, la rendant bien moins avantageuse qu’avant. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de privilégier la location longue durée, plus sûre, rentable et moins contraignante. En savoir plus.

Conseil n°6 : Investissez au bon moment

Des modifications dans votre contrat de travail ou votre situation matrimoniale peuvent parfois vous empêcher d’emprunter. Nous vous conseillons alors d’investir lorsque vos situations professionnelle et personnelle sont stables. En savoir plus.

Conseil n°7 : Faîtes une procuration pour éviter de vous déplacer

Pour investir dans l’immobilier français depuis l’étranger, on peut penser que les allers-retours en France sont inévitables. Pourtant, grâce à la procuration vous pouvez faire signer les documents administratifs par un tiers présent sur place (un membre de la famille ou un professionnel par exemple). Ainsi, vous pouvez gérer votre projet à distance, depuis votre pays d’expatriation. En savoir plus.

Conseil n°8 : Investissez dans l’immobilier ancien

En plus d’être plus avantageux d’un point de vue fiscal, l’immobilier ancien se trouve généralement aux meilleurs emplacements, là où la demande est plus forte. Lors de la revente, les bénéfices sont également plus important qu’avec un logement neuf. Découvrez tous les avantages de l’immobilier ancien.

Conseil n°9 : N’ayez pas peur de vous lancer

C’est le meilleur moment pour investir dans l’immobilier français : l’investissement immobilier est un placement sûr, les taux d’intérêts sont bas et stables et le marché immobilier est dynamique. Il faut savoir saisir les bonnes opportunités qui se présentent à vous pour faire partie de ceux qui réussissent dans l’investissement locatif. En savoir plus.

Conseil n°10 : Évaluez votre situation matrimoniale avant d’engager le financement de votre projet

Chaque pays impose un statut marital différent. Par exemple les Émirats Arabes Unis imposent le régime de la séparation de biens et la Russie impose le régime de la communauté. Si vous souhaitez investir dans l’immobilier en couple, il faut donc vérifier ce point au préalable car les banques ne vous financeront pas de la même manière. Par ailleurs certaines évolutions auront lieu en 2019 avec l’entrée en vigueur du règlement européen sur les régimes matrimoniaux. En savoir plus sur ce règlement.

Conseil n°11 : Réduisez vos mensualités ou la durée de votre emprunt en renégociant votre taux

Si vous un avez actuellement un crédit sur 15 ou 20 ans avec un taux supérieur à ceux proposés aujourd’hui, n’hésitez pas à renégocier votre taux d’emprunt avec votre organisme prêteur ou à faire un rachat de crédit. En savoir plus sur le rachat de crédit.

Conseil n°12 : Préférez la location meublée à la location nue

En plus de vous assurer une rentabilité plus élevée et une demande locative plus forte, la location meublée dans l’ancien vous permet de bénéficier des avantages fiscaux liés au statut LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel). En savoir plus sur ces avantages.

Conseil n°13 : Investissez en France plutôt que dans votre pays d’expatriation

Des prix attractifs peuvent vous donner envie d’investir dans votre pays d’expatriation. Pourtant, la France reste l’option la plus intéressante grâce à ses taux d’emprunt très bas, son contexte économico-politique favorable ou encore son marché immobilier sûr et dynamique. En savoir plus.

Conseil n°14 : Calculez la rentabilité de votre investissement locatif avant de faire une offre

Calculer la rentabilité d’un investissement vous permet de savoir s’il vaut mieux se lancer ou non dans l’achat d’un bien. Les taux de rentabilité diffèrent en fonction de la nature du bien, de la ville d’investissement et du risque. Alors ayez le bon réflexe : faîtes le calcul. En savoir plus.

Conseil n°15 : Renseignez-vous sur les changements fiscaux à venir

Suppression des prélèvements sociaux, abattements fiscaux, exonérations d’impôts… ça bouge en 2019. Avant d’investir dans l’immobilier depuis l’étranger, informez vous sur les évolutions fiscales qui vous sont propres. En savoir plus.

Conseil n°16 : Ne prenez pas de risque, protégez vous contre les impayés de loyer

Souscrire une assurance, louer au juste prix et vérifier les documents de votre locataire : ce sont les trois principaux points qui vous protègeront en cas d’impayés de loyer. En savoir plus.

Conseil n°17 : Simplifiez vous la vie en investissant avec un seul notaire

Travailler avec deux notaires rallonge le processus. Si vous souhaitez optimiser la durée du votre projet, ne travaillez qu’avec un notaire. Il défendra autant vos intérêts que celui du vendeur. Découvrez les autres avantages.

Conseil n°18 : Préparez votre dossier de financement pour avoir un coup d’avance

Anticipez les demandes de votre banque en préparant votre dossier de financement. En calculant votre taux d’endettement et votre capacité d’emprunt, vous augmentez vos chances de pouvoir emprunter, vous gagnerez du temps et vous déterminerez mieux votre budget d’investissement. Pour calculer votre taux d’endettement, cliquez ici. Pour calculer votre capacité d’emprunt, cliquez ici.

Conseil n°19 : Adressez vous directement aux banques qui prêtent aux expatriés

Contrairement aux on-dit, il est totalement possible pour un expatrié d’emprunter dans une banque française pour investir dans l’immobilier… à condition de s’adresser aux banques qui accordent des crédits aux non-résidents. Découvrez la liste des banques qui prêtent aux non-résidents.

Conseil n°20 : Votre assurance de prêt est trop chère ? Changez là

Depuis la loi Sapin (janvier 2018), il est possible de résilier son assurance de prêt et d’en souscrire une autre tous les ans jusqu’au remboursement du prêt. Également, avec la loi Hamon, il est possible de résilier son contrat la première année. Alors si vous trouvez votre assurance de prêt trop chère, n’hésitez pas à la changer. En savoir plus.

Conseil n°21 : Augmentez vos chances de pouvoir investir en faisant appel à un courtier

En fonction de votre contrat et de votre pays d’expatriation, il peut parfois être difficile d’emprunter en France. Pour augmenter vos chances de financer votre projet, faîtes appel à un courtier en prêt immobilier. En savoir plus.

Conseil n°22 : Provoquez un déficit foncier pour ne plus payer d’impôts

En déduisant les charges foncières du montant des loyers que vous percevez grâce à la location de l’appartement que vous avez rénové, vous pouvez créer un déficit foncier et ainsi ne pas payer d’impôt sur votre investissement immobilier. En savoir plus. 

Conseil n°23 : Ne mettez pas de côté les quartiers populaires

Les quartiers populaires sont souvent mis de côté à tord. Pourtant, acheter dans le 18, 19 ou 20ème arrondissement, par exemple, vous assure d’investir dans des quartiers dynamiques où la demande locative est forte. Avec des prix intéressants tant pour les investisseurs que les locataires, les quartiers populaires représentent alors de très bons investissements. En savoir plus.

Conseil n°24: Faîtes vous accompagner par des professionnels

Investir dans l’immobilier à distance est une opération complexe, et ce malgré tous nos conseils. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de vous faire accompagner par des professionnels de l’immobilier lors de vos démarches. My expat vous permet d’investir depuis chez vous sans que vous n’ayez jamais à rentrer en France. En savoir plus.