Expatriés : Les bonnes raisons d’investir dans une petite surface meublée en France

Partager l’article

Investir dans une petite surface lorsque l’on est expatrié est probablement l’une des meilleures solutions pour commencer à se constituer un patrimoine immobilier ou pour le développer. En effet, les studios sont moins chers à l’achat, fournissent des rentabilités élevées, et font l’objet d’une très forte demande locative.

Un investissement abordable

Investir dans une petite surface est tout d’abord plus abordable que d’acheter un grand logement, et vous permettra de réaliser un premier investissement même avec un petit budget, et ainsi de minimiser votre emprunt. Pour un studio, il faut compter environ 150 000 € à Bordeaux, Lyon et Marseille, et 220 000 € à Paris.

Il est également plus facile de trouver un prêt pour financer un investissement immobilier d’un montant raisonnable. Et si vous possédez un budget important, pensez à la possibilité d’investir dans deux logements de petites surfaces, afin de répartir les risques et de diversifier vos investissements.

Une bonne rentabilité au rendez-vous

Investir dans une petite surface, telle qu’un T2 ou un studio, s’avère toujours très intéressant sur le plan de la rentabilité. En effet, le montant de l’investissement est peu élevé et les deux pièces se louent plus cher que les grandes surfaces. Plus le logement est petit, plus le prix du loyer au mètre carré sera élevé. 

Par ailleurs, comme pour tout bien immobilier, les loyers des petites surfaces augmentent avec l’inflation. Vous pourrez ainsi espérer voir la rentabilité de votre studio augmenter avec le temps. N’hésitez pas à investir le plus tôt possible pour bénéficier d’une rentabilité optimale d’ici 10 ou 20 ans.

  • Une forte demande dans les grandes villes

De plus, la demande locative pour les studios est très forte dans les grandes villes telles que Paris, Lyon, Bordeaux et Marseille. Beaucoup d’étudiants ont en effet du mal à se loger à cause de la pénurie de logement en France et dans ces métropoles en particulier. Par ailleurs, compte tenu du nombre de start-up et d’universités qu’elles hébergent, ces villes attirent chaque année des centaines de milliers d’étudiants, de stagiaires et de jeunes couples qui entrent dans la vie active. Investir dans une petite surface depuis l’étranger représente donc une très bonne opportunité de voir son bien loué sans interruption et ainsi de diminuer le risque locatif.

Les couples sont d’ailleurs les premiers locataires des 2 pièces, ce qui présente un gros avantage pour les investisseurs, puisque le loyer est alors partagé en deux, ce qui limite le risque d’impayé.

Par ailleurs, les locataires restent en moyenne plus longtemps dans une petite surface. La période vacante est donc limitée et vous permettra d’encaisser les loyers avec plus de régularité. Des périodes de location plus longues, avec moins de turn-over, permettront aussi de limiter les dégradations de votre deux pièces, et d’ainsi diminuer les frais de rafraîchissement lors d’un changement de locataire.

  • Facilité de revente

Un autre point important à prendre en considération est la facilité de revente de votre bien. Revendre une petite surface est bien plus simple qu’un appartement plus grand, car il intéresse les investisseurs, mais également tous les acquéreurs à la recherche d’une première résidence principale. 

Le must : louer en meublé

L’idéal si vous investissez dans une petite surface (telle qu’un T2 ou un studio) en tant qu’expatrié est de louer meublé. Les locations meublées en petite surface sont privilégiées par les locataires, car elles leur permettent une installation rapide et sans encombrement. Louer en meublé en tant qu’expatrié permet surtout d’obtenir le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP), qui vous fait bénéficier de certains avantages fiscaux : vous pourrez réduire les frais liés à l’entretien et aux réparations, les frais de gestion, les intérêts d’emprunt, les impôts ou encore les honoraires d’agence et de My expat. Le statut LMNP vous permet également de déduire de vos revenus locatifs l’amortissement de votre bien immobilier sur 20 ans, ainsi que vos meubles sur une période de 7 ans, y compris si vous êtes expatrié. De cette manière, vous pouvez déduire de vos revenus locatifs un montant destiné à compenser la dégradation du bien au fil du temps, ce qui vous permettra d’alléger vos revenus locatifs déclarés, et donc d’alléger votre impôt sur le revenu. 

Cet article pourrait vous intéresser : Pinel VS LMNP, quel investissement locatif choisir ?

Investissez dans une petite surface avec My expat

Vous souhaitez investir dans une petite surface depuis l’étranger ? My expat est une plateforme dédiée à l’investissement immobilier à distance, afin que les expatriés puissent investir à distance sans qu’ils n’aient jamais besoin de se déplacer. Vous définissez votre projet avec nos experts puis accédez à la plateforme. Des biens sont recensés sur la plateforme avec photos et descriptifs à l’appui. Une fois qu’un bien vous plait, vous n’avez qu’à faire une offre en ligne, renseigner l’offre de prêt de votre banque et nous vous représentons ensuite chez le notaire pour la signature de l’acte authentique. Vous gérez l’intégralité de votre projet depuis chez vous.  Par ailleurs, My expat est présent à Paris, Lyon, Bordeaux et Marseille, des métropoles attractives offrant de très grandes opportunités dans l’investissement locatif.