Investir dans l’immobilier en 2019 : quelles perspectives ?

Partager l’article sur les réseaux sociaux :

Avec des taux de crédits restés bas, des prix en hausse et des ventes en augmentation dans de nombreuses villes, le marché de l’immobilier avait le vent en poupe en 2018. En ce début d’année 2019, on peut donc se questionner sur les perspectives à venir : sera-t-il toujours aussi intéressant d’investir dans l’immobilier cette année ?

2018 : une belle année pour l’immobilier

Des taux d’intérêt incitatifs en 2018

En 2018, la lente reprise de l’inflation (1,2 % en rythme annuel en novembre 2017) indiquait une légère remontée des taux. Cependant, le taux particulièrement bas des OAT à 10 ans (Obligations Assimilables du Trésor) et la politique annoncée de la Banque Centrale Européenne (BCE) visant à garder son taux directeur proche de zéro ont modéré cette hausse. Les taux en avril 2018 proposés aux expatriés étaient de 1% sur 15 ans, 1,45% sur 20 ans et 2,45% sur 25 ans. Toute l’année, les taux sont donc restés relativement bas et stables, ce qui a favorisé de nombreuses transactions.

Une activité immobilière positive

Les taux d’intérêt attractifs, la conjoncture économique, le marché du travail et la volonté constante de devenir propriétaire ont fait de 2018 une année où l’activité immobilière a été globalement très positive.

Par ailleurs, les dispositifs d’aide à l’accession à la propriété et en particulier le prêt à taux zéro (PTZ) ont joué un rôle dans ce bilan. Le gouvernement a par ailleurs reconduit la mesure pour deux ans dans les zones immobilières tendues (grandes agglomérations).

Une envolée des prix et des ventes

D’après le baromètre LPI-Se Loger, les prix de l’immobilier ont bondi de 3,7% en 2018. C’est notamment le cas à Lyon, Bordeaux et Paris. Dans la capitale, le prix moyen au mètre carré avait atteint 9 550 euros en octobre 2018, ce qui représentait alors une hausse de 5,9% en l’espace d’une année.

Concernant les transactions, elles ont également explosé en 2018. En septembre, on comptait 956 000 ventes réalisées. 

2019 : une année plus modérée

Une hausse des taux d’intérêt à prévoir

Depuis quelques mois, les observateurs du marché de l’immobilier prévoient une prochaine hausse des taux d’intérêt. Déjà annoncée pour la fin 2018 et début 2019, cette hausse n’est pourtant pas encore visible, et les taux d’intérêt continuent à tourner autour de 1,50%, en moyenne. Selon la BCE, cette hausse pourrait se faire ressentir surtout durant le premier semestre 2019, mais devrait toutefois être très faible, n’allant pas au-delà des 0,50%. On pourrait donc envisager, courant mars 2019, des taux qui avoisineraient les 2%.

Une possible baisse des prix du marché et des transactions

Alors que 2018 a été une année où les prix des biens se sont envolés dans de nombreuses villes, 2019 pourrait inverser la tendance.

En effet, on estime qu’avec des prix si élevés, beaucoup de potentiels acquéreurs ne pourraient pas envisager d’investir dans des biens si chers. Cela serait surtout le cas pour les primo-accédants, qui n’auraient plus la possibilité de se porter acquéreur. Alors qu’ils étaient revenus sur le marché très nombreux depuis quelques années, ils risquent de se mettre en retrait en 2019. La baisse de la demande et la hausse des taux seraient donc automatiquement suivie par une baisse des prix des biens.

Si cette baisse prévoit d’être tout de même légère, les analystes préconisent un investissement en début d’année pour bénéficier des taux d’intérêt encore très bas. Et le deuxième semestre 2019 serait quant à lui intéressant pour bénéficier de prix de biens plus accessibles.

De manière générale, l’évolution des taux et des prix devraient être très mesurée et 2019 prévoit de rester une année propice à l’investissement immobilier.