Bordeaux : attractive à tous les étages

Partager l’article sur les réseaux sociaux :

Ces dernières années, la ville de Bordeaux a gagné en élégance et en dynamisme. Un souffle nouveau qui séduit les entreprises et les familles. Dynamique, le marché de l’immobilier est au diapason de cette ville qui bouge. Boostés par des taux de crédit immobilier toujours très attractifs, les investisseurs sont en mode « action ».

Avec plus de 249.000 habitants, la ville de Bordeaux figure au 9e rang des plus importantes villes de France. Bordeaux Métropole, qui fédère 28 communes,  représente plus de 700.000 habitants. Impossible de présenter tous les arrondissements de la ville en quelques lignes mais vous pouvez recueillir plus d’informations sur le sujet sur notre page dédiée à la ville de Bordeaux.

Développements tous azimuts

Depuis une vingtaine d’années, la « Belle endormie » s’est réveillée. La ville s’est considérablement transformée sous l’impulsion de son maire Alain Juppé. Elle s’est notamment dotée d’un tramway qui permet de circuler rapidement à travers l’agglomération.

La mobilité douce a également été confortée avec la création de nouveaux ponts sur la Garonne et le développement de pistes cyclables. Sur le plan architectural, d’importants investissements ont été consentis pour rénover les quais et y créer de l’activité. Des quartiers entiers ont également bénéficié de réaménagements et de « métamorphoses ».

Cet article pourrait vous intéresser : Pourquoi investir dans l’immobilier bordelais en 2018 ?

Des atouts qui séduisent

Bien évidemment, les vignobles environnants traversés par de nombreuses routes du vin, la proximité de belles plages et le climat clément participent à l’attrait de Bordeaux.

Mais son attractivité, la ville la doit également à son dynamisme économique et à celui de la Nouvelle Aquitaine. Entre 1997 et 2007, la commune annonce la création de 11.200 emplois (soit + 14%) et la création de 3.000 entreprises nouvelles par an sur le territoire de Bordeaux Métropole. De grands groupes y sont également implantés comme Dassault Aviation ou Bouygues. On y recense 4 universités, 2 IUT, 14 grandes écoles, 200 laboratoires et 5 000 chercheurs. 70.000 étudiants y étudient.

En matière d’accessibilité, Bordeaux est également bien loti avec un aéroport (Bordeaux-Mérignac) situé à une quinzaine de kilomètres à l’Ouest de la ville, un réseau routier important et des liaisons ferroviaires d’autant plus denses depuis l’entrée en service de la ligne TGV en 2017, qui met Bordeaux à 2 heures de Paris (contre 3h15 auparavant).

Immobilier : des occasions à saisir

De nombreux programmes urbains sont encore en cours à l’image du développement du quartier des Bassins à flot qui verra la construction de 700.000 m² de surfaces mêlant logements, équipements collectifs, bureaux et commerces. L’ambition est d’y accueillir 12.000 habitants d’ici 15 ans. Cinq autres quartiers sont ainsi actuellement en développement.

Le prix moyen du m2 se situe actuellement autour de 4.360 euros. Les tarifs font le grand écart entre l’hypercentre et les quartiers prisés (Caudéran, par exemple) où les biens les plus chics peuvent se négocier au-delà de 7.000 euros le m2 et des zones moins prisées comme le secteur de la gare Saint-Jean où il est encore possible de négocier de petites surfaces autour de 2.600 euros du m2.

Compte tenu des prévisions démographiques qui tablent sur une progression de la population de 13% d’ici 2030, les quartiers les plus accessibles financièrement aujourd’hui pourraient s’avérer être de très bons placements demain. Bordeaux fait d’ailleurs partie des villes qui attirent le plus d’investisseurs avec Paris, Lyon et Nantes.