Investissement locatif : panorama de l’immobilier parisien en 2019

Partager l’article sur les réseaux sociaux :

Dans le marché de l’immobilier parisien, on constate un réel écart de prix au mètre carré entre les différents arrondissements. En effet, la capitale regroupe des quartiers bourgeois, où le mètre carré peut atteindre 13 190 € et des quartiers plus populaires où il est estimé à 9 724€ en moyenne. L’emplacement du bien immobilier est une décision importante dans le projet d’investissement d’un acheteur.

Les quartiers les plus chers de Paris

Les arrondissements du centre de la capitale (1er, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 7e et 8e) sont les plus chers. Le prix au mètre carré dans ces quartiers dépasse bien les 10 000 €.

Dans quelques rues du 7e arrondissement, comme la rue de Bellechasse, ou encore l’avenue Charles Floquet qui longe le Champs de Mars et la Tour Eiffel, le mètre carré peut arriver à 20 000  €. Sur la prestigieuse avenue Montaigne, le prix du mètre carré moyen s’élève à 17 300 € environ.

L’acquisition d’un appartement de 40 m2 dans l’un de ces quartiers coûterait entre 440 000 € et 530 000 €. Pour un investissement locatif, nous considérons que le centre de Paris n’est pas le meilleur choix. D’abord, car le prix d’achat est bien plus élevé que dans d’autres quartiers. Aussi, le loyer ne suit pas ce même écart : le loyer moyen au mètre carré dans ces quartiers chers de Paris fluctue aux alentours des 31 €. Dans les quartiers moins bourgeois, comme le 11e par exemple, le loyer moyen au mètre carré est de 28 €, ou 27,3 € dans le 17e.  

Toutefois, l’évolution des prix qui varient d’un arrondissement à un autre a permis de réduire l’écart du prix au mètre carré. Mais, ceci n’est pas le cas pour le 8e arrondissement, qui a vu sa valeur diminuer ces cinq dernière années.

Les quartiers les plus rentables de Paris

A l’opposé des quartiers les plus chers, une partie du 18e, le 19e et le 20e arrondissements de la capitale sont considérés comme étant des arrondissements plus populaires à prix faibles.

En effet, dans ces zones, le prix moyen au m2 ne dépasse pas les 10 000 €. Celui-ci varie entre 7918 € et 8900€ par mètre carré. Un appartement de 40 m2 nécessiterai un budget de 336 000 € en moyenne, soit 100 000 ou même 200 000 € de moins que dans le centre parisien.

Le prix d’achat et le loyer qui est aux alentours de 25 € / m2  sont des conditions intéressantes en terme de rentabilité dans le cadre d’un investissement locatif. Ce niveau de prix permet d’assurer une meilleure fréquence de location. De plus, l’évolution des prix du secteur est un élément avantageux dans le cas d’une revente.

Les quartiers rentables à des prix moyens de Paris

Le 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 16e, 17e et une partie du 18e arrondissement sont catégorisés comme étant des arrondissements rentables, à des prix moyens. Ces derniers varient entre 8300 € et 10 400 € au mètre carré.

Donc, pour un appartement de 40 m2 , il faudrait compter 380 000 € environ.

Ces quartiers de Paris voient une évolution positive des prix, notamment 3,3% pour le 9e arrondissement, 5,4% pour le 15e, et 4,5% pour le 17e. En plus de cela, ces coins de la ville lumière sont dynamiques ; d’un point de vue immobilier, ils représentent un juste milieu entre emplacement, qualité de vie et rentabilité.

Avec quelle surface faire un investissement locatif à Paris ?

Lorsqu’on parle d’investissement locatif, les surfaces plutôt petites ou moyennes sont souvent privilégiées. Les studios ou les 2 pièces, d’une surface de 20 m2 à 40 m2 ont une meilleure fréquence de location.

Paris séduit principalement les étudiants et les jeunes travailleurs. En cinq ans, le nombre d’étudiants a augmenté de 225 000 dans la capitale. Cette population jeune et dynamique ne peut généralement pas payer des loyers flambants. Ils préfèrent plutôt les studios ou les deux pièces pour les jeunes couples qui ont un budget plus important.

Alors, dans le cadre d’un investissement locatif, il est conseillé d’acquérir un bien immobilier qui pourra répondre aux besoins de cette population jeune.

Les projets Parisiens en 2019

De nombreux projets, avec des ampleurs plus ou moins importantes, ont lieu cette année dans la capitale. On parle par exemple de l’aménagement de la place de la Madeleine et de la place de la Bastille, ou encore l’inauguration des Serres d’Auteuil.

L’attractivité de Paris se reflète réellement sur l’évolution des prix de ses biens immobiliers. Le troisième trimestre de 2018 a connu une accélération plus importante des prix. Le 1e, 19e et 20e arrondissement ont connu une hausse de 11,2% , 10,7% et 8,3% respectivement. Le 7e, le 15e et le 13e ont vu leur prix accroître de moins de 4%.

C’est la première fois que le prix moyens du mètre carré dépasse les 7 000 € dans tous les arrondissements de la ville.  

La capitale de la France est une valeur sûre et rentable pour un investissement immobilier. La demande dynamique, le rendement et la plus-value à la revente rendent ce marché attractif, et créent une tension immobilière très avantageuse.