Acheter un appartement dans le 17e arrondissement : à quoi s’attendre ?

Partager l’article

Le 17ème arrondissement héberge plusieurs projets immobiliers d’envergure, parmi les plus ambitieux de la capitale. Un nouvel élan pour ce quartier réputé bourgeois. Avec son cadre de vie calme, commerçant et arboré, il se paye désormais le luxe d’attirer les plus branchés des parisiens…

Le quartier et les environs

Situé au nord-ouest de Paris, entre la bouillonnante place de Clichy et la prestigieuse place de l’Étoile, le vaste 17ème arrondissement se démarque par son hétérogénéité. Bourgeois par son important patrimoine Haussmannien, il est plus populaire au Nord, à la limite du 18ème arrondissement. Il se compose de quatre quartiers : les Epinettes, les Batignolles, la Plaine Monceau et Terne. Les deux premiers accueillent une forte population étudiante et de jeunes actifs. Les deux autres, à la lisière du Parc Monceau, offrent des appartements de grand standing. Peu touristique, l’arrondissement est tranquille et possède de nombreux commerces de bouche de qualité. Il n’en fallait pas plus pour séduire une nouvelle population de parisiens. Ceux que certains qualifient de “bobos” investissent en masse l’arrondissement, notamment le quartier des Batignolles.

Panorama immobilier du 17e arrondissement

En 2016, les ventes d’appartements dans l’ancien en Ile-de-France ont atteint un niveau record. Selon l’indice Notaires-Insee, 34 000 transactions ont été effectuées, soit une hausse de 5,5 % sur un an (au 31 mars 2017). Le 17ème fait partie des quatre arrondissements où les prix ont le plus fortement augmentés. Les tensions sur l’offre et le niveau élevé des prix dans la capitale ne semblent donc pas avoir entamé son ascension. Le prix moyen du mètre carré est aux alentours de 10.2000 euros. Il est proche de 8 000 euros dans les quartiers de Champeret et s’approche des 9 000 euros aux Batignolles. Dans la plus chère partie de l’arrondissement, près du parc Monceau, le mètre carré dépasse souvent 10 000 euros le mètre carré.

Les projets impactant l’immobilier dans le 17e 

Le futur Grand Paris a particulièrement gâté le 17ème arrondissement. Celui-ci accueillera l’un de ses plus vastes chantiers. Dans le quartier de Clichy-Batignolles, ce sont plus de 3 000 logements, des commerces, 140 000 m² de bureaux, des établissements scolaires et un grand parc de 10 hectares qui ont été livrés en 2017. On y attend 6 500 nouveaux habitants et près de 12 000 employés. D’ici 2020, le quartier sera desservi par deux nouvelles stations de la ligne 14 et par le tramway T3. Le quartier bénéficie en plus de l’attractivité du nouveau tribunal de Paris qui réuni depuis cette année l’ensemble des services du tribunal de grande instance, actuellement dispersés sur cinq sites parisiens. Plus de 8 000 personnes y travaillent chaque jour.

Fun fact : Rue Fortuny

En plein cœur du triangle d’or du 17ème, la rue Fortuny illustre à elle-seule toute la riche histoire de l’arrondissement. Créée en 1876 sous l’impulsion des frères Pereire, la rue dispose de nombreux hôtels particuliers, parmi les plus beaux de la capitale. Elle attire alors de nombreux artistes du fait de sa proximité avec le parc Monceau. La tragédienne Sarah Bernhardt y vécut dans un hôtel particulier construit pour elle par l’architecte Nicolas Félix Escalier. L’écrivain, Edmond Rostand y a écrit ” Cyrano de Bergerac “. Marcel Pagnol installe ses bureaux dans la rue entre 1933 et 1950. Il y travaille sur les films Angèle, César, Regain, La Femme du boulanger et La Fille du puisatier. De façon plus contemporaine, la rue Fortuny est aussi le lieu où a résidé durant une grande partie de son enfance l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy.