Dans quels quartiers faut-il investir à Paris ?

Partager l’article

L’investissement dans les quartiers chics et bourgeois n’est pas toujours synonyme de bon rendement. Dans les grandes villes comme Paris, il est parfois plus intéressant de concentrer ses recherches dans les quartiers plus populaires ou se cachent de nombreuses opportunités intéressantes. Découvrez dans quel quartier investir à Paris.

Dans quels quartiers investir à Paris ?

Ces dernières années, l’immobilier parisien a connu une hausse des prix immobiliers spectaculaire. Même dans le contexte de crise sanitaire, les prix des biens parisiens restent donc relativement élevés. Aujourd’hui, il faut compter en moyenne, 10 318 € par mètre carré pour un appartement à Paris.

Par conséquent, il sera généralement nécessaire de disposer d’un budget de 250 000 € minimum pour investir à Paris intra-muros : C’est la somme nécessaire pour financer le bien ainsi que les différentes charges (frais d’agence, frais de notaire, etc….).

On peut évoquer les 18, 19 et 20e arrondissement qui forment un triangle où la qualité de vie est appréciée par les habitants. Bien desservie, cette zone comprend des quartiers touristiques autour de Montmartre, des espaces verts comme le parc de la Villette ou celui des Buttes-Chaumont, des vues panoramiques sur la capitale ainsi que des bars, des cafés, des restaurants, et des espaces de concerts.

Parmi les quartiers les plus propices à l’investissement locatif, il est également intéressant de mentionner le 9ème arrondissement ( quartier très animé de l’hyper-centre  ou on retrouve l’Opéra de Paris , l’église Notre-Dame-de-Lorette), le 10ème arrondissement (Poissonnière, Saint-Martin…) qui est en plein développement ou encore le 13ème arrondissement près de la gare d’Austerlitz.

Ces quartiers sont plus ou moins similaires en terme d’ambiance et de prix immobiliers mais toutefois, chacun possède sa spécificité et son charme.

New call-to-action

 

Des prix plus intéressants pour les investisseurs et les locataires

Les prix des biens immobiliers situés dans ces arrondissements de Paris charment les investisseurs et les locataires par les prix intéressants.

Dans le 18ème arrondissement, le prix du mètre carré à l’achat tourne autour de 10 278€ pour un appartement. A la location, la mensualité est de 31,7€ par mètre carré pour un studio par exemple.

Un acquéreur qui souhaite acheter un bien immobilier dans le 19ème arrondissement devra avoir un budget d’environ 9 089€ par mètre carré pour un appartement. Le locataire, lui, devra prévoir un budget d’environ 25,80€ du mètre carré pour un 2 pièces.

Et dans l’arrondissement de Belleville, le budget immobilier pour un acquéreur va de 7 011€ à 12 432€ du mètre carré. Pour un locataire, il est compris entre 24,1€ et 31,5€ par mètre carré.

Cet article pourrait vous intéresser : Les règles d’or de l’investissement locatif

Des quartiers à forte rentabilité

Dans ces quartiers, il n’est pas obligatoire d’avoir un budget exorbitant pour acheter un logement. L’ancien, qui est moins cher au mètre carré que le neuf, peut également être un choix d’investissement stratégique. Acheter un bien immobilier ancien, et le rénover peut avoir une rentabilité très intéressante.

Dans la zone qui entoure les Buttes-Chaumont, les loyers sont relativement bas, par rapport aux quartiers plus “riches”.  Qui dit loyers bas, dit plus grand nombre de locataires. En effet, le taux de locataires dans l’arrondissement de Belleville croît de 69%. L’investisseur évite donc d’avoir un taux élevé de vacance locative.

Les quartiers de la Butte de Montmartre et des Buttes Chaumont séduisent les jeunes par leurs loyers bas, leur dynamique et leur streetstyle. En 7 ans, le 19ème arrondissement de Paris a accueilli 14 000 nouveaux habitants.

Dans Paris intra-muros, la rentabilité brute s’élève entre 3 à 3,5 %, et à 5 % maximum en banlieue parisienne. Pour rappel, la rentabilité brute est la différence entre les revenus fonciers annuels (loyers annuels perçus) et le montant de l’investissement, c’est-à-dire le prix du bien et les frais annexes (agence, notaire, travaux…).  

La rentabilité nette est quant à elle plus précise, car elle prend en compte toutes les autres dépenses comme les intérêts bancaires pour le prêt immobilier ou encore les charges de copropriété.

L’encadrement des loyers à Paris

Les biens parisiens font l’objet d’un encadrement des loyers depuis le 1er Juillet 2019.

Ce dispositif, qui a permis de stabiliser les loyers parisiens, se base sur un loyer de référence, déterminé en fonction de plusieurs critères (emplacement, nombre de pièces, type de location…). Selon cette réglementation, le loyer d’un appartement à Paris ne pourra donc pas dépasser 20 % du prix de ce loyer de référence.

Le marché parisien reste toutefois assez dynamique avec des biens qui se louent et se vendent vite : en 2019, on comptait 67 % de locataires contre 33 % de propriétaires dans la capitale française.

Depuis le confinement de Mars 2020 , Paris semble offrir plus d’opportunités immobilières aux investisseurs. Le moment peut donc s’avérer très favorable pour acquérir un bien à Paris et bénéficier d’offres exceptionnelles.

New call-to-action

Pour réaliser un investissement locatif rentable et sécurisé à Paris, le plus sûr est de se faire accompagner par des professionnels.

My Expat sera à vos cotés dans votre projet d’investissement immobilier de A à Z à Paris, Lyon, Bordeaux et Marseille. La première étape de votre projet avec My Expat est l’étude de celui-ci. Nous analysons ensemble vos objectifs, votre budget et le marché, afin de vous aider à faire les choix stratégiques.

New call-to-action