Expatriés : 3 bonnes raisons de privilégier l’immobilier ancien au neuf  

Partager l’article sur les réseaux sociaux :

Pour un expatrié, investir en France dans un logement neuf peut sembler être une bonne idée. Mais le « bon plan » n’en est pas forcément un. Découvrez toutes les raisons d’investir dans l’immobilier ancien plutôt que dans l’immobilier neuf.

L’immobilier neuf est plus cher

A surface équivalente, investir dans un bien neuf vous coûtera environ 20% de plus que dans l’ancien. Cette différence sera néanmoins partiellement compensée par des frais notariaux moins élevés, autour de 3% dans le neuf contre 8% pour l’ancien. Si votre budget est serré, il vous faudra donc acheter un peu plus petit dans le neuf que dans l’ancien. Si vous ne souhaitez pas rogner sur les mètres carrés et que vous avez un peu de marges financières, vous pouvez aussi choisir d’emprunter davantage, en partant du principe que les loyers que vous percevrez seront supérieurs et compenseront, en partie, des mensualités de remboursement de crédit plus importantes.

Sur le papier la démarche tient la route. Mais elle ne se confirme pas toujours dans les faits car l’écart de loyer entre le neuf et l’ancien est généralement très faible, à surface équivalente. L’ancien affiche généralement une rentabilité brute annuelle légèrement supérieure au neuf, entre 2 et 5% contre 2 à 4%. A noter également que le montant d’un loyer est lié à la situation géographique d’un bien et aux services disponibles à proximité. L’ancien offre bien plus d’opportunités qu’un logement neuf, les constructions neuves au cœur même des villes étant rares.

De 18 à 24 mois avant le premier loyer

Un gros atout de l’ancien par rapport au neuf réside également dans sa disponibilité immédiate. Vous pouvez donc percevoir des loyers sans attendre. Dans le neuf, vous devrez débloquer une partie des fonds lors de la signature du contrat de réservation et patienter le temps de la construction, généralement de 18 à 24 mois, avant que votre investissement ne commence à vous rapporter de l’argent.  

Rénover ? Une bonne idée

Compte tenu de l’ensemble de ces informations, un expatrié a davantage d’intérêt à investir dans un logement ancien que neuf. Dès lors, bien entendu, que le bien est sélectionné avec soin. Surtout, ne vous détournez pas forcément des biens nécessitant un rafraîchissement ou une rénovation. Acheter un tel bien peut même s’avérer très intéressant, à différents titres.

  • Primo : une fois les travaux effectués, vous avez l’assurance de disposer d’un logement en bon état pour des années.
  • Secundo : sur le marché immobilier, l’ancien à rénover offre davantage de latitude pour la négociation.
  • Tertio : les travaux vous permettent de générer du déficit foncier déductible de vos revenus imposables et cela y compris si vous êtes expatrié.

À propos de réduction d’impôts, renseignez-vous donc sur l’intérêt de louer votre appartement meublé. En tant que loueur en meublé non professionnel, vous avez la possibilité de déduire différents frais et ainsi ne pas payer d’impôts pendant près de 10 ans. Un bon plan qui s’étudie.