Top 4 des investissements préférés des expatriés

Partager l’article

Les expatriés français bénéficient de l’exonération d’imposition en France sur les plus-values générées lors de leurs placements financiers dans leur pays d’accueil. Cette fiscalité avantageuse, ajoutée parfois à un coût de la vie moins élevé qu’en France ou encore à des revenus plus importants, leur offrent une capacité d’épargne conséquente, les incitant à placer leur argent. Tour d’horizon des investissements préférés des expatriés français. Découvrez quels sont les investissements des expatriés.

1. L’immobilier

 L’investissement immobilier en France est la principale source de placement pour les expatriés. Avec une rentabilité locative attrayante, des taux actuellement bas et une vacance locative très faible, la France est un vivier d’opportunités en terme d’immobilier locatif. Les villes telles que Paris, Bordeaux, et Lyon sont d’ailleurs des cibles d’investissements très rentables. 45% des Français vivant à l’étranger considèrent que l’immobilier locatif est un placement « rassurant », selon une étude menée par le Crédit Foncier.

De plus, grâce à une digitalisation de l’immobilier, cette démarche devient de plus en plus facile. Dans cette optique, My expat aide les expatriés à mener à bien leur projet immobilier, et ce, à distance, en organisant des visites virtuelles, en réalisant des procurations et en numérisant tout le processus administratif.

2. L’assurance-vie

De nombreux expatriés optent pour l’assurance-vie, qui leur permet de préparer leur retraite ou la transmission de leur patrimoine. Pour les non-résidents, souscrire un contrat d’assurance-vie est très judicieux, voire primordial. Tout d’abord, car les expatriés ne sont pas concernés par les prélèvements sociaux : le statut procure en effet une exonération des taxes sociales (CSG, CRDS…). De plus, cela leur permet de bénéficier d’une liquidité importante avec un rendement bien supérieur aux livrets d’épargne, et cela sans prendre aucun risque financier.

L’ouverture d’un contrat d’assurance-vie est aussi pertinente car elle permet d’effectuer des retraits réguliers. Vous disposez donc de votre épargne librement, ce qui n’est pas le cas de tous les placements financiers. Souscrire un contrat d’assurance-vie offre également :

  • La possibilité d’épargner sans risque
  • Une simplicité des conditions d’ouverture
  • La possibilité de retirer, d’effectuer des virements librement
  • Un placement au plafond illimité
  • Le Livret d’épargne

3. Le livret A

D’autres comptes et livrets français peuvent être conservés par l’expatrié, tels que :

  • Comptes sur livret,
  • Comptes titres,
  • Livret A,
  • Plan Épargne Logement (PEL),
  • Plan Épargne en Actions (PEA) à condition de ne pas vous expatrier vers un ETNC (Etats et territoires non coopératifs).

Le Livret A est particulièrement privilégié par les non-résidents. En effet, il offre une simplicité d’utilisation, avec une épargne liquide (vous pouvez librement verser et retirer de l’argent). Le livret est aussi plafonné à 22 950 €, et peut être ouvert avec un simple versement de 10 €. Il  n’implique aucun frais de gestion et son taux est fixé à 0,75% par an.

Enfin, ce placement est totalement défiscalisé : les intérêts perçus sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Cependant, il se peut qu’un impôt soit dû sur les intérêts perçus dans le pays de résidence, selon les conventions fiscales établies entre la France et ce dernier. 

4. Les actions

Pour acheter et vendre des actions en bourse, il vous faut disposer d’un compte auprès d’un intermédiaire financier (banque, société de bourse, courtier en ligne, etc.). Ce compte peut être :

  • Un plan Épargne en Actions (PEA) à condition de ne pas vous expatrier vers un ETNC (Etats et territoires non coopératifs).
  • Un compte-titres

Vous pouvez ensuite passer des ordres en bourse.

Le compte-titres est un compte qui récapitule le détail de votre portefeuille d’actions (et d’obligations) et enregistre les différentes transactions (achats, ventes) que vous réalisez. Sa flexibilité et son exonération fiscale en France vous permet d’avoir un compte-titres facilement partout dans le monde, mais il faudra faire attention à sa fiscalisation à la fin de votre expatriation. En effet, la fiscalité française des plus-values mobilières est souvent plus importante qu’à l’étranger.

Investir en bourse en ouvrant un compte-titres sera donc très intéressant pour épargner durant votre expatriation, à condition que celle-ci soit de longue durée (au minimum 5 ans, le compte-titre prévoyant une épargne sur le long-terme).