Dans quoi investir avec 300 000 € de budget ?

Partager l’article

Les faibles taux d’intérêts actuels entraînent un important gain de pouvoir d’achat immobilier pour les investisseurs. Avec un budget de 300 000 euros, vous pouvez construire un projet solide et rentable sur la durée. Découvrez quel investissement immobilier est possible avec 300 000 euros de budget.

Votre situation financière

Vous disposez de 300 000 € en cash

Vous pouvez devenir propriétaire très rapidement. Et même envisager un investissement d’une valeur supérieure à cette somme. Avec un tel apport, les banquiers vous accueilleront à bras ouverts et n’hésiteront pas à vous proposer des taux d’emprunt très avantageux.

Vous avez d’une capacité d’endettement de 300 000 €

En ce mois d’avril 2019, on peut emprunter sur 20 ans avec un taux allant de 1,6% à 1,8 % en étant expatrié. Un taux légèrement inférieur à l’an passé. De quoi doper votre budget. Emprunter 300 000 euros coûte en moyenne 100 000 euros… soit 50 000 de moins qu’en 2014 !

Pour s’assurer de votre stabilité financière, les banques peuvent demander un apport compris entre 10 % et 20 % de la somme empruntée. On compte donc 30 000 à 60 000 euros dans le cas présent. Il n’est cependant pas rare de se voir demander 30 % pour couvrir tous les frais lorsqu’on est non-résidents français.

Avec des mensualités en moyenne de 1 000 euros par mois, vous avez toutes les chances d’obtenir un accord favorable de votre banquier si ce montant n’excède pas 33 % des revenus de votre ménage (charges fixes déduites).

Vous êtes expatrié et vous souhaitez investir dans l’immobilier ? Rejoignez le groupe des investisseurs expatriés (LGDIE) sur Facebook et recueillez des informations, conseils et bonnes pratiques pour réaliser votre projet depuis l’étranger.

Quels biens s’offrir ?

A Paris, capitale des prix élevés, le prix du mètre carré oscille entre 6 000 et 14 000 euros. Avec un budget de 300 000 euros, vous pouvez devenir propriétaire d’un deux pièces avoisinant les 40 mètres carrés. Dans les quartiers les plus chers (mais aussi les plus recherchés), ciblez plutôt un beau studio de 20m².

Cet article pourrait vous intéresser : Investissez dans un studio meublé en France

Vous pouvez pousser un plus les murs en province. A Lyon, optez par exemple pour un appartement de 60 m² situé en centre-ville, et équipé d’une terrasse ! Le prix du mètre carré étant assez similaire à Bordeaux (hors hyper centre), vous pouvez viser les mêmes types de biens.

Ce que cela peut vous rapporter

Difficile de promettre un chiffre précis quant à la rentabilité de votre investissement. Les petites surfaces sont réputées offrir de meilleurs rendements, mais les locataires changent plus souvent et les remises en l’état sont plus fréquentes. Investir dans des quartiers résidentiels cotés entraîne une rentabilité moins forte en raison du prix élevé des logements. Mais vous aurez moins de chances d’être confrontés à une vacance locative.

Cet article pourrait vous intéresser : Quartier populaire vs. quartier bourgeois, où investir ?

Comparé aux assurances-vie qui rapportent entre 1,50 et 1,80 % en moyenne, l’investissement locatif fait facilement mieux. En 2018, la rentabilité est en moyenne de 5,16 % à Lyon, 5,19 % à Bordeaux et 3,42 % à Paris (source : Immoprix). Ces chiffres peuvent encore grimper si vous êtes attentifs à deux critères fondamentaux : la qualité du logement et sa localisation. Un appartement proche des transports en communs, de grandes écoles ou de commerces sera bien plus prisé. A vous aussi de savoir miser sur les futurs quartiers attractifs.

Votre investissement locatif ne sera pleinement réussi que s’il cadre avec vos attentes personnelles. Prenez donc soin de définir vos objectifs avant de vous lancer : loger un enfant, se loger à la retraite, revendre pour dégager une plus-value… Vous serez ainsi en mesure de vous bâtir un patrimoine durable.