Investir dans le 12ème arrondissement de Marseille

Partager l’article

Le 12ème arrondissement de Marseille fait partie des arrondissements les plus riches de la ville, avec les 7ème, 8ème et 9ème arrondissements. Avec le 11ème arrondissement, ils forment le 6e secteur de la cité phocéenne. C’est un côté assez calme et vert de Marseille, qui offre une belle qualité de vie. Quels sont les avantages d’investir dans le 12ème arrondissement de Marseille ?

Point sur la commune

Quartiers

Le 12ème arrondissement de Marseille fait 47 km2 et il est divisé en 7 quartiers. Il y a : Les Caillols, La Fourragère, Montolivet, Saint-Barnabé, Saint-Jean du Désert, Saint-Julien et Les Trois-Lucs. Historiquement, par le passé, ces quartiers étaient des petits villages.

New call-to-action

Nota bene : la ville de Marseille est un peu complexe à naviguer pour un investisseur. C’est dû aux grandes différences entre les quartiers. Pour y investir mieux vaut bien se renseigner sur l’emplacement qui est particulièrement crucial dans la réussite du projet.

Transports en commun

Ces quartiers sont desservis par la ligne 1 du métro, la ligne 1 du tramway ainsi que les lignes de bus.

Démographie

Cet arrondissement marseillais est considéré comme étant animé, avec une moyenne d’âge de 44 ans. 56% de ses habitants sont des cadres, 44% des employés et des ouvriers, et 26% sont à la retraite.

Vous pourriez aussi lire : Panorama de l’immobilier à Marseille

Panorama immobilier du 12ème arrondissement de Marseille

Les prix immobiliers à l’achat

En moyenne, le mètre carré dans le 12ème arrondissement de Marseille coûte 3 559 € pour un appartement et 4 645 € pour une maison (source : meilleursagents.com).

Les prix de l’immobilier varient légèrement entre les différents quartiers de l’arrondissement. Par exemple, le prix moyen du mètre carré à Saint Jean Du Desert est de 3 570 €, à Saint Julien de 4 029 € et aux Trois Lucs, de 4 229 €. Ce dernier quartier, aux Trois Lucs est par ailleurs le plus cher de l’arrondissement.

On voit également une fluctuation, un peu plus importante, entre les rues. Les rues les plus chères du 12ème arrondissement de Marseille sont le Boulevard de Haguenau, la Rue Charlotte, le Boulevard Curtil, le Boulevard Garoutte et le Boulevard Capus, avec un prix moyen de au dessus de 5 300 € au mètre carré. Et, parmi les rues les moins chères, on retrouve le Chemin des Jonquilles avec un mètre carré à 2 938 €, l’avenue de Frais Vallon à 2 934 €, le Boulevard des Oliviers avec un mètre carré à 2 985 € en moyenne, la Cours n° 46 de l’Oule à 3 041 € et le Chemin Saint-Jean-du-Desert avec 3 106 €.

Parc immobilier

Le parc immobilier de ce secteur de la ville est à 61% habité par les propriétaires, ce qui entraîne généralement un meilleur entretien des propriétés, et moins de 6% des logements sont vacants. Cet arrondissement possède très peu (1%) de résidences secondaires.

Ce quartier qui offre une belle qualité de vie voit son indice de tension immobilière atteindre les 7% : c’est à dire que le nombre d’acquéreurs est supérieur de 7% au nombre de vendeurs.

La location immobilière

Comme les prix à la location, les loyers varient aussi énormément dans cet arrondissement. En effet cela dépend surtout de l’emplacement du bien, de ses équipements et de son état.

Pour le 12e le loyer moyen au mètre carré est de 15 €, ce qui est au-dessus de la moyenne de la ville. En revanche la fourchette peut varier de 11,6 € à plus de 22 € le mètre carré.

Nota bene : ce sont les petites surfaces meublées qui généralement récoltent les loyers les plus important au mètre carré.

Cet article pourrait vous intéresser : Pourquoi investir à Marseille en 2020 ?

Les projets impactants dans le 12ème arrondissement de Marseille

Pour améliorer la qualité de vie dans cet arrondissement de nombreux travaux et réaménagements ont eu lieu, notamment un projet de 30 millions d’euros. Celui-ci comprenait 95 logements sociaux, une crèche collective et un bâtiment d’enseignement dans le secteur du Montolivet. Ce projet a été lancé fin 2018 et s’est clôturé à la fin de l’année 2020. Il avait surtout pour objectif de répondre aux besoins urgents des habitants de ce quartier marseillais.

La société des Eaux de Marseille à réaliser d’autres projet dont d’autres travaux de rénovation des canalisations dans le secteur des Caillols l’été 2020. Des boulevards ont également été refaits notamment vers le Petit Bosquet et Saint Julien.

Fun fact

Savez-vous pourquoi le quartier de Montolivet s’appelle ainsi ? Au Moyen Âge, ce secteur de la ville était rempli d’oliveraies. En 1248, on lui donne le nom de Monteolivetus, et Mons Olivetus une trentaine d’années plus tard. Son nom a été choisi pour sa colline et ses plantations d’oliviers. Aujourd’hui, ces oliveraies n’existent malheureusement plus. C’est désormais un quartier résidentiel, constitué de résidences et de maisons individuelles. Dans ce quartier, le Bar de la Paix offre une belle vue sur la mer et sur la rade du port.

Vous pensez investir dans la cité phocéenne ? Nous vous conseillons de vous rendre sur notre page dédiée à l’investissement locatif à Marseille.