Investir dans le 10ème arrondissement de Marseille : à quoi s’attendre

Partager l’article

Situé à l’Est de la ville, le 10ème arrondissement de Marseille se divise en 6 quartiers très contrastés. Il offre à ce titre des biens très variés, qui s’alignent toutefois sur des coûts relativement abordables. Investir dans le 10ème arrondissement de Marseille, c’est donc faire le choix d’un quartier en pleine évolution qui offre de belles promesses d’avenir.

Point sur la commune du 10ème arrondissement de Marseille

Le 10ème arrondissement de Marseille, proche du centre-ville, regroupe les quartiers suivants :  La Capelette, Menpenti, Pont-de-Vivaux, Saint-Loup, Saint-Tronc, et La Timone. Chacun de ces quartiers possède une identité propre, avec des caractéristiques très différentes. 

La Capelette est ainsi une zone industrielle très calme accueillant de nombreux locataires aux revenus modestes, tandis que Saint-Loup et Saint-Tronc, proches du centre-villes, sont plus animés, avec beaucoup de commerces et activités. 

Avec près de 54 279 habitants d’une moyenne d’âge de 38 ans, le 10ème arrondissement regroupe une majorité de familles et d’actifs (60 %), ainsi qu’environ 15 % d’étudiants, attirés par ce marché locatif abordable.

De manière générale, le quartier offre de nombreuses commodités et services en termes de transport, éducation, loisir et activités culturelles et sportives (le Palais Omnisports pour les sports de glisse, et l’hippodrome de Pont de Vivaux pour les amateurs de courses de chevaux).

Ce quartier se distingue également par ces nombreux espaces verts, dont le plus célèbre est le vaste parc du 26ème Centenaire, mais aussi le Jardin Guy Azaïs au sein de la Capelette, le parc de la Maison Blanche à Saint-Tronc, et le parc des Bruyères à Saint-Loup.

Le 10ème arrondissement est également bien desservi, par de nombreuses lignes de bus, la ligne 2 du métro, ainsi que par les axes autoroutiers A50 et A55.

Panorama immobilier du 10ème arrondissement de Marseille

Le 10ème arrondissement de Marseille est donc particulièrement contrasté, et allie ambiance populaire, zones résidentielles et quartiers huppés. Acheter dans le 10ème arrondissement vous offrira une large gamme de logements différents, adaptés à tous les projets d’investissement locatif. 

Malgré cette grande diversité immobilière, les prix de l’immobilier dans le 10ème arrondissement de Marseille restent relativement homogènes.

En Novembre 2020, il faut compter en moyenne 2 490 € / mètre carré pour un appartement et 3 270 € / mètre carré pour une maison. Le rendement moyen pour un appartement T1, avec un loyer par mètre carré hors charges de 13,80 € s’élèvera ainsi à 6,69 %, selon l’Observatoire des loyers effiCity

Ces coûts abordables rendent ainsi possible un investissement dans le 10ème arrondissement de Marseille pour les petits budgets. 

Cet article pourrait vous intéresser : Panorama de l’immobilier à Marseille

Les projets impactants le 10ème arrondissement de Marseille

L’arrondissement se voit progressivement impacté par divers projets d’aménagement urbains lié aux transports et axes de circulation. Des travaux sont ainsi en cours de réalisation sur le Boulevard urbain Sud et la rocade L2, afin d’améliorer l’attractivité du 10ème arrondissement et de faciliter l’accès à ces différentes zones de Marseille. Ces travaux devraient prendre fin courant 2022.

Le parc du 26ème Centenaire 

Le parc du 26ème Centenaire est le poumon vert de la cité phocéenne et du 10ème arrondissement de Marseille. Il fut bâti à l’occasion des 2 600 ans d’histoire de la ville, et héberge à ce titre 26 séquoias symbolisant chaque siècle d’existence. Cet espace vert s’étend sur 10 hectares et regroupe de magnifiques jardins à thèmes et près de 1 500 arbres.

Symbole de cet écrin de verdure, un « arbre de l’espérance » a été érigé et inauguré en l’an 2000 à l’entrée du parc. Il symbolise ainsi l’humanité, la fraternité, et la tolérance. Les Marseillais avaient notamment la possibilité d’inscrire leurs noms sur des dalles de marbre au pied de l’édifice. Les noms de 500 000 habitants ont ainsi été gravés sur le parvis.