Acheter un bien immobilier à Bordeaux Maritime : à quoi s’attendre ?

Partager l’article

Bordé par la Garonne, le quartier Bordeaux Maritime est en pleine mutation. D’importants programmes immobiliers et urbains sont lancés ou programmés avec pour ambition d’accueillir 12.000 habitants de plus d’ici 2030.

Le quartier et les environs

Le quartier Bordeaux Maritime est le plus au nord de la ville. Bordé par la Garonne, c’est également le plus vaste. Il se caractérise par sa grande diversité. Ici, les hectares de verdure côtoient le port de plaisance et les échoppes (maisons typiques), des appartements modernes et contemporains.

Depuis quelques années, le quartier est en pleine évolution sur le plan urbanistique et de nombreux projets sont encore programmés ; des milliers de m2 sortent de terre et accueillent de nouveaux habitants. Les services ont évolué au diapason : commerces, administrations, équipements culturels et de loisirs, écoles..

A noter que le Cours Florent y a ouvert une école en 2017. En matière de déplacements publics, le quartier est connecté au centre-ville par le tram. Au registre des changements notables, Bordeaux Maritime est relié à celui de La Bastide, de l’autre côté de la Garonne par le pont Jacques Chaban-Delmas ouvert depuis 2013.

Panorama immobilier de Bordeaux Maritime

Bordeaux séduit les investisseurs et les familles désireuses de vivre dans un cadre agréable. L’ouverture, en juillet 2017, de la ligne LGV qui a mis Paris à 2 heures de Bordeaux, va conforter son attractivité. La demande en biens immobiliers est soutenue, alors les prix ont tendance à augmenter, surtout dans le centre-ville et à proximité immédiate.

A lire les professionnels de l’immobilier, les prix des logements ont progressé de 5 à 10% selon les quartiers, en 3 ans à peine. Selon différentes sources, le prix du m2 se situe autour de 4.500 euros pour les appartements comme pour les maisons.

Les projets impactant l’immobilier à Bordeaux Maritime

Comme indiqué supra, de nombreux projets urbains ont été lancés. Le quartier Bordeaux Maritime devrait voir sa population progresser de 12.000 habitants d’ici une quinzaine d’années. A titre d’exemple, on peut citer Ginko, le premier éco-quartier de Bordeaux.

Sur 32 hectares, au bord du lac, il est prévu de construire 2.700 logements, 20.000 m2 de bureaux et 22.000 m2 de commerces. En cours, le projet s’achèvera en 2020. L’opération des Bassins à flot qui couvre 162 hectares consiste, quant à elle, à créer 5.400 logements, des commerces et des bureaux.

Ce territoire accueille notamment la Cité du Vin et le futur Musée de la Mer et de la Marine dont l’ouverture est programmée en 2019. A ces grands projets s’ajoutent plusieurs dizaines d’autres, moins ambitieux, en termes de nombre de logements.

Cet article pourrait vous intéresser : Investir à Bordeaux Caudéran, à quoi s’attendre ?

Fun fact : Ambiance maritime

A la fin du XIXe siècle, le port des « Bassins à flot » et le quartier Bacalan (qui font aujourd’hui partie de Bordeaux Maritime) accueillent les plus grands navires de commerce qui y chargent et déchargent leur marchandise ou y font une longue escale dans l’un des chantiers navals, pour des travaux de maintenance.

Autour du port, les marins trouvent de quoi passer du bon temps. Quartier populaire, l’endroit affiche alors l’ambiance bouillonnante et foisonnante d’un port maritime et marchand. Son nom « Bacalan », l’endroit le doit à une famille protestante, les « de Bacalan », qui ont au XVIe siècle, occupait de hautes fonctions dans la magistrature locale.

Une autre version court : le quartier tirerait son nom des Terres-Neuvas qui mettaient le cap au sud pour aller pêcher la morue, les « bacalhau », en portugais. C’est plus « exotique » mais l’explication serait fausse.