Top 5 des raisons pour lesquelles vous devriez investir en France

Partager l’article sur les réseaux sociaux :

La France propose depuis un moment déjà des conditions d’investissement dans la pierre qui sont très séduisantes. En effet, les éléments principaux d’un investissement immobilier sont avantageux, notamment le taux immobilier, les prix, et l’évolution du secteur. Le projet immobilier constitue alors une réelle sécurité pour certains Français. Découvrez les 5 raisons d’investir en France.

1- L’emprunt en France est très favorable

Pour un résident comme pour un expatrié Français, les taux d’intérêts dans l’hexagone sont bas. En effet, depuis plusieurs mois, le taux d’intérêt ne dépasse pas 2% en France. En janvier 2019, les taux étaient de 1,45% environ. D’après MeilleursTaux, les banques ont encore baissé les pourcentages, afin d’atteindre en moyenne 1,26% pour un crédit de 15 ans, 1,47% pour 20 ans et 1,65% sur un prêt de 25 ans. Ils pourront être légèrement plus bas pour le mois de juillet. Toutefois, les banques doivent respecter une certaine limite.

Ces taux favorables sont également proposés aux Français non-résidents. Certaines banques comme le Crédit Agricole, BNP Paribas ou encore Le Crédit Lyonnais accordent des prêts à leurs clients expatriés.

Ces conditions permettent à un acheteur d’avoir un projet immobilier, ainsi qu’un projet de financement qui pourront être concrétisés. Une bonne raison d’investir en France.

2- L’immobilier français est dynamique

Contrairement à l’année 2018, 2019 voit un ralentissement de la demande de biens immobiliers anciens. Toutefois, ce type de bien immobilier voit son prix augmenter. En effet, au dernier trimestre de 2018, le prix moyen au mètre carré de l’ancien a augmenté de 3,3% en France. 

Selon Sébastien de Lafond, « 2019 sera dans la continuité de 2018 avec des prix qui monteront de 1 à 2 % dans l’ensemble de la France et de 2 à 4 % dans les métropoles les plus dynamiques, dont Paris ». Il pense que le prix moyen du mètre carré à Paris cassera le record des 10 000€.

En plus de l’attractivité du marché immobilier français, certains événements externes, comme le Brexit, ont également un impact. De nombreuses sources expliquent que la sortie du Royaume-Uni de l’Europe est une réelle opportunité pour le marché de la pierre en France. D’ailleurs, certains Anglais se sont déjà lancés dans l’achat d’une propriété immobilière en France.

Cet article pourrait vous intéresser : Investissement immobilier, les 5 pièges à éviter

3- La demande explose dans les grandes villes françaises

Si vous souhaitez investir en France, c’est vers les grandes villes qu’il faut se tourner. En effet, elles attirent de nombreux investisseur grâce à leur dynamisme, leur croissance, leurs prix immobiliers, et la rentabilité. Paris, Bordeaux et Lyon séduisent de nombreux professionnels et étudiants. La demande dans ces villes est donc assez forte, ce qui entraîne une vacance locative faible. 

La demande dans ces villes permet de sécuriser en quelques sortes l’investissement. A Paris, ce dernier est, en moyenne, de 9 679€ et peut dépasser les 13 000€. Un appartement de 20m2 dans la capitale nécessite un budget de 193 000€ en moyenne. Les loyers perçus pour ce type de bien immobilier est d’environ 600€ par mois. Toutefois, il existe un écart intéressant entre les différents arrondissements. 

A Bordeaux, les budgets sont différents. L’investissement moyen requis pour l’achat d’un appartement de 20m2 est aux alentours de 88 000 € . Et dans le cadre d’un investissement locatif, le loyer mensuel moyen serait de 300€.

Quant à la ville Lumière, Lyon, ses prix se rapprochent de ceux de Bordeaux. En effet, le prix de vente de la même surface est de 86 000€ en moyenne. Les loyers sont également alignés.

4- L’investissement dans l’ancien est fiscalement intéressant pour les expatriés

Si vous êtes expatrié, et que vous souhaitez investir en France pour louer, il est conseillé d’opter pour un bien ancien. D’abord, au niveau du budget, l’immobilier ancien peut être bien plus intéressant que le neuf. En fait, ce dernier pourrait coûter 20 fois plus cher qu’un bien ancien.

En plus de cela, le timing et le début de la location sont aussi des points à prendre en compte. Le neuf pourrait faire perdre 18 à 24 mois de loyer à son propriétaire.

Les travaux de rénovation peuvent parfois décourager certains. Cependant, il faut prendre en compte le fait que faire des travaux diminue le risque de dysfonctionnements ou de problèmes pendant un bon moment.

D’ailleurs, si vous faites des travaux, pensez aussi à meubler votre bien, car grâce au statut de Loueur en Meublé Non Professionnel, les frais de rénovation, sous certaines conditions, peuvent réduire les impôts du propriétaire. D’autres charges comme l’intérêt de votre crédit immobilier, les frais de gestion par exemple pourront également être déduits de vos impôts sur le revenu immobilier.

5- Investir en France pour préparer votre retraite ou votre retour

En tant qu’expatrié Français, vous pouvez choisir de cotiser à l’assurance retraite en France. Toutefois, cela ne remplacera pas la cotisation dans votre pays d’expatriation. Cette démarche doit évidemment être faite dans les bons délais : vous avez 6 mois après votre radiation si vous étiez affilié à un régime d’assurance vieillesse salarié et 10 ans après le début de votre nouvelle activité hors de la France si êtes indépendant.

En plus de l’assurance retraite, les Français préfèrent mettre en place un projet immobilier qui constitue un capital complémentaire. Investir en France est intéressant dans plusieurs cas de figures, pour un expatrié, notamment la préparation de son retour, ou celui de ses enfants, qui pourront habiter dans ce pied à terre.