Comment mettre fin à un mauvais investissement ?

Partager l’article

Tout projet immobilier comporte une certaine part de risques. Il peut arriver qu’un investissement ne connaisse pas le succès attendu et qu’il ne soit pas source d’un rendement intéressant, ni d’un retour sur investissement. Mais des solutions existent pour se remettre d’un mauvais investissement.

Qu’est-ce qu’un “mauvais investissement locatif” ?

Avant tout, il est important de définir ce qu’est un mauvais investissement locatif. Tout d’abord, il peut s’agir d’un bien qui ne se loue pas. À cause, par exemple, d’un manque de dynamisme et d’attractivité de la ville ou du quartier. Un investissement peut aussi être considéré comme mauvais s’il demande trop de travaux, ou s’il présente un problème d’électricité ou de fuites par exemple. Enfin, un mauvais investissement peut tout simplement être dû à un bien qui n’est pas rentable par rapport à l’argent investi.

Les solutions pour se sortir d’un mauvais investissement

Louer au juste prix

Si votre bien ne se loue pas, cela peut être dû à un loyer trop élevé. Dans ce cas, il peut être nécessaire de baisser le coût de la location. Si cela ne vous paraît pas rentable, il faut prendre en compte le fait que vous attirerez bien plus de locataires en fixant un loyer juste et accessible, basé sur les réalités du marché.

Faire du home staging

Le home staging peut se réaliser seul.e, ou accompagné.e d’un professionnel. Il consiste à réaliser de petits travaux et à changer l’aménagement et la décoration de l’appartement ou de la maison à louer : changer les meubles, peindre les murs, aménager l’espace, etc. L’objectif est d’embellir le bien pour attirer des locataires ou de potentiels acheteurs. Il n’est pas nécessaire d’investir beaucoup d’argent dans le home staging. Cette solution peut être très économique si vous réalisez vous-même l’aménagement du bien et faire une réelle différence auprès des intéressés.

La location solidaire

Une autre solution intéressante pour se relever suite à un mauvais investissement est la location solidaire. Dans le cadre du dispositif « Louer abordable », cela consiste à passer par une association pour louer son bien. Vous vous engagez à louer durant 6 ans au moins, à des loyers intermédiaires ou sociaux, et l’on vous accorde un abattement fiscal de 15 à 70 % de vos revenus fonciers. Dans le cadre du dispositif « Louer solidaire » ou « Solibail », vous pourrez même bénéficier d’un abattement fiscal pouvant atteindre 85 %, si vous confiez votre bien à un partenaire conventionné pendant 6 ou 9 ans (source : Le revenu). Pour plus d’informations, renseignez-vous auprès de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat).

Revendre son bien

Si, malgré toutes ces tentatives, vous ne parvenez vraiment pas à louer votre bien, ou que les travaux à réaliser sont trop importants, il peut alors s’avérer nécessaire d’envisager la revente. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous, telles que la vente sur le marché traditionnel, ou la vente aux enchères, qui vous permet de fixer un prix de réserve, c’est-à-dire un montant minimal, en dessous duquel la vente ne sera pas possible. Cette solution vous garantit une revente rapide de votre bien, à 70 % de sa valeur, au moins.

Des conseils pour votre prochain investissement

Pour minimiser les risques d’un mauvais investissement, certaines mesures doivent être prises avant de réaliser l’investissement immobilier. Par exemple, investir dans une ville dynamique comme Paris, Bordeaux ou Lyon vous garantit de pouvoir louer votre bien tout au long de l’année, sans avoir de vacances locatives. Au-delà de la ville, le choix du quartier est également très important : privilégiez les quartiers proches d’une école, ou d’une université, ou encore d’un hôpital. Cela vous garantit une demande locative importante. Enfin, il est recommandé d’acheter une petite surface, surtout si vous êtes primo-accédants, car il s’agit du type de bien qui se loue le mieux.

Pour mettre toutes vos chances de votre côté au moment de réaliser votre investissement immobilier locatif, vous pouvez vous faire accompagner par des experts de l’immobilier. My expat vous guide dans toutes vos démarches et vous conseille dans votre projet, que vous soyez en France ou à l’étranger.