Brésil & Immobilier

Vous êtes expatrié au Brésil et vous souhaitez investir dans l’immobilier ? Évaluez vos options et découvrez tout ce que vous devez savoir avant d’investir en France ou au Brésil.

Taux d'emprunt moyen de
1,95% sur 20 ans (pour expatriés)

Taux d'emprunt moyen de
6,5% sur 20 ans

Faisons le point sur votre projet

Si vous voulez réaliser un investissement immobilier en France, nous pouvons vous conseiller et répondre à vos questions. Que votre projet soit avancé ou juste à l’état d’idée, n’hésitez pas à nous écrire.

Investir au Brésil ou en France ?

On estime à 30 000 le nombre de Français expatriés au Brésil. Le pays séduit grâce à ses nombreuses opportunités professionnelles (on compte plus de 850 filiales d’entreprises françaises dans le pays), et sa qualité de vie unique (plages de rêve, climat agréable, métropoles dynamiques…).

Investir dans l’immobilier au Brésil

Le marché immobilier brésilien est très prospère et offre de nombreuses opportunités d’investissement locatif.  Depuis quelques années, suite à la crise économique, les prix des biens immobiliers avaient grandement baissé, et le Réal (monnaie brésilienne) avait perdu de sa valeur. Pour encourager les investisseurs étrangers, la législation brésilienne a simplifié les procédures d’achat. Les étrangers bénéficient de grands avantages fiscaux, de réductions d’impôts, et d’une taxe d’achat de 0%. Les biens sont vendus en pleine propriété, ce qui vous garantit d’être propriétaire à 100%.

Les prix d’un appartement dans le centre-ville de Rio de Janeiro s’élèvent à 11 287 R$ par mètre carré, soit 2576 euros ; à Sao Paulo, dans le centre-ville, il faut compter 10 836 R$ soit 2473 euros par mètre carré,  et 9 495 R$ soit 2167 euros à Brasilia ; et il faudra compter 5 716 R$ à Salvador, soit 1 304 euros par mètre carré.

Pour investir au Brésil, il faut s’enregistrer à la Police Fédérale et remplir un CPE (Cadastro de pessoa fisica) : un document d’immatriculation fiscale vous permettant d’ouvrir un compte bancaire et d’accéder aux services publics et privés locaux. Pour vous assurer une transaction efficace et sécurisée, il est vivement conseillé de se faire accompagner par un avocat spécialisé dans chaque démarche.

Vous devrez payer un acompte d’environ 10% du prix du bien. Et pour demander un crédit (Hipoteca), à une banque brésilienne, vous devrez être résident permanent au Brésil. En mai 2019, les taux d’intérêt s’élevaient à 6,5%, selon la Banque centrale du Brésil.

Le Brésil représente donc une très bonne destination pour les investisseurs étrangers, grâce aux avantages fiscaux, et à l’attractivité touristique qui garantissent des investissements locatifs sécurisés. Cependant, il faut prendre en compte l’instabilité politique du pays, et le manque sécurité dans certaines villes, qui peuvent compliquer l’investissement locatif.

Investir en France depuis le Brésil

En France, le marché de l’immobilier est actuellement très dynamique : les prix sont toujours en hausse dans les principales villes attractives telles que Paris, Bordeaux et Lyon. En juin 2019, les taux d’intérêt n’ont pas été aussi bas depuis 2016, s’élevant à 1,35% sur 20 ans, en moyenne.

De nombreuses banques prêtent aux non-résidents, à des taux fixes très avantageux.  Enfin, la France et le Brésil ont signé une convention fiscale pour éviter les doubles impositions fiscales sur le revenu. Cela vous garantit de ne pas avoir à payer de taxes supplémentaires durant votre investissement au Brésil.

Quelques chiffres

5

heures de décalage avec la France

1 euro

vaut 4,3 BRL

30k

français expatriés au Brésil

30 ans

c'est la moyenne d'âge au Brésil

Nos articles sur le Brésil