4 astuces environnementales pour réussir son investissement dans l’ancien

Partager l’article

Vous avez un projet immobilier en vue ? Vous souhaitez investir dans un bien ancien et le rénover pour le louer ? Pour faire face au réchauffement climatique et aux objectifs de la loi Grenelle visant à réduire la consommation d’énergie, vous devrez respecter quelques normes environnementales en termes d’isolation, de performance énergétique, d’accessibilité, d’installations électriques afin d’améliorer le confort de votre bien. Voici quelques astuces pour réussir votre investissement et devenir un pro de la réhabilitation énergétique !

Maîtrisez les labels

Il va vous falloir maîtriser un peu de vocabulaire et de jargon énergétique si vous voulez vous lancer dans l’achat d’un bien ancien. Pas de panique, les normes environnementales sont beaucoup moins strictes que pour l’immobilier neuf.

Le label « Haute performance énergétique rénovation », instauré depuis 2009  s’applique aux bâtiments  achevés après le 1er janvier 1948. Il vous certifie un logement bien isolé en hiver et confortable en été avec des conséquences financières non négligeables, car il vous permettra de réduire votre facture d’électricité.

Un atout de taille si vous souhaitez louer votre logement. Ce label HPE permet également de justifier d’un niveau de consommation d’énergie primaire maximum (de 80  kWh/m².an à 150 kWh/m ².an). C’est-à-dire que pour obtenir ce label, vous ne devez pas dépasser ces seuils par année.

Faites appel à des organismes certifiés

Cette consommation d’énergie primaire « maximum » prend en compte : l’énergie nécessaire au chauffage, au refroidissement, à l’eau chaude sanitaire, à l’éclairage, à la ventilation et aux auxiliaires de ventilation et de chauffage. Pour obtenir ce label, vous devez faire appel à des organismes certifiés qui analyseront la qualité globale de votre bien ainsi que sa performance énergétique.

En outre, les labels ne peuvent être délivrés que dans le cadre d’une certification, portant sur la qualité globale du bâtiment rénové et pas uniquement sur sa performance énergétique.

Faites des travaux

N’hésitez donc pas à investir dans un bien ancien, moins coûteux à l’achat qu’un logement neuf. Les travaux vous permettront d’envisager et de structurer votre bien comme il vous convient. En effet, si vous souhaitez investir pour potentiellement y vivre un jour, l’aménagement selon vos propres envies est indispensable. Côté investissement locatif, la remise à neuf d’un appartement ne laisse jamais un locataire de marbre, bien au contraire.

Osez la performance énergétique

Vous êtes extrêmement soucieux de l’environnement ? Sachez  qu’à côté du label HPE rénovation 2009, vous pouvez obtenir d’autres certifications  pour transformer votre bien en logement hautement performant et lui donner de la valeur. C’est le cas du label Rénovation Energétique, délivré par l’association Promotelec ainsi que le label BBC-Effinergie Rénovation créé par l’association Effinergie.