Suisse & Immobilier

Vous êtes expatrié en Suisse et vous souhaitez investir dans l’immobilier ? Évaluez vos options et découvrez tout ce que vous devez savoir avant d’investir en France ou en Suisse.

Taux d'emprunt moyen de
1,95% sur 20 ans (pour expatriés)

Taux d'emprunt moyen de 0,8% sur 20 ans

Faisons le point sur votre projet

Si vous voulez réaliser un investissement immobilier en France, nous pouvons vous conseiller et répondre à vos questions. Que votre projet soit avancé ou juste à l’état d’idée, n’hésitez pas à nous écrire.

Investir en Suisse ou en France ?

Nombreux sont les français qui ont quitté l’hexagone pour s’installer en Suisse. Ce pays voisin à la France offre à ses habitants une économie stable, des salaires élevés, un environnement de vie de qualité, et des paysages à couper le souffle.

Investir dans l’immobilier en Suisse

Le marché de l’immobilier en Suisse est attrayant pour les investisseurs car les taux d’intérêts sont bas. De plus, les prix du mètre carré peuvent varier entre 1 023 € et 1 308 € en moyenne pour une maison. Evidemment, les prix peuvent être différents selon les quartiers, et le type du bien. Par exemple, Zurich, connue pour être la ville la plus chère de Suisse, voit son prix du mètre carré atteindre un record de 12 250 francs suisses, soit 10 750 €.

Pour concrétiser un projet immobilier en Suisse, un acheteur doit souscrire à un crédit hypothécaire. L’établissement bancaire évalue la valeur du bien immobilier en question, les revenus du futur propriétaire, ainsi que la valeur de l’apport. Ce dernier doit constituer au moins 20% du prix du bien.

La démarche est simple pour les ressortissants de l’Union Européenne qui détiennent un permis de résidence dans le pays. Pour ceux qui ne possèdent pas ce titre, il faudra se référer au Lex Koller, et aux lois et régulation de chaque canton Suisse.

Investir en France depuis la Suisse

La création d’emplois et le développement des grandes villes comme Paris, Lyon ou Bordeaux améliorent leur attractivité aux yeux des investisseurs immobiliers. Les prix immobiliers en hausse et les taux d’intérêts attrayants encouragent les acquéreurs à se lancer dans leur projet immobilier. D’autres avantages comme la langue ou la proximité des deux pays convainc les acheteurs.

Toutefois, pour financer son projet immobilier, il faudra passer par une banque française située en Suisse, ou un établissement français, et préparer un apport de 15%. Le crédit immobilier pour un projet d’investissement en France pourra être souscrit en euros, afin d’être aligné à la devise des loyers.

Les conditions et les modalités de remboursement varient entre une banque française et une banque suisse. Par exemple, en France, le prêt et les intérêts doivent être remboursés dans un délai de 30 ans. En Suisse, la demande de crédit immobilier pour une résidence secondaire nécessite un apport personnel plus élevé.

Dans le cadre d’un investissement locatif, les revenus immobiliers seront imposés dans le pays où le bien se situe : dans ce cas, la France. De même pour la plus-value lors de la revente de l’appartement ou la maison.

Quelques chiffres

8ème

pays le plus attractif au monde pour les expatriés

1 euro

vaut 1,3 CHF

187k

français expatriés en Suisse

6502

c'est le salaire moyen brut mensuel (CHF)