Investir à Tassin la Demi-Lune : à quoi s’attendre ?

Partager l’article sur les réseaux sociaux :

La vie de village à moins de dix kilomètres du cœur de Lyon, cela a de quoi faire rêver. C’est ce qu’offre Tassin la Demi-Lune à ses habitants, mais naturellement, cela a un coût. Découvrez ce qui vous attend si vous décidez d’investir à Tassin la Demi-Lune.

Point sur la commune

Tassin la Demi-Lune, c’est une petite ville d’un peu plus de vingt mille habitants, située entre les Monts du Lyonnais (à l’Ouest) et la ville de Lyon (à l’Est). Dans cette commune aisée qui compte une part importante de professions intermédiaires et de cadres, les logements y sont très prisés, la demande plus forte que l’offre, et les prix relativement élevés. Cette attractivité s’explique très facilement : le cadre et la vie de village qu’elle propose à ses habitants, dans un bassin d’emploi très vigoureux, à seulement huit kilomètres de l’hypercentre lyonnais.

Tassin la Demi-Lune peut se révéler attirante tant pour un primo-accédant qui peut espérer y acquérir un T3 pour 150 000 euros dans une résidence datée des années 70 située à Constellation, autant que pour une famille aisée à la recherche d’une grande maison dans le bourg, près de la célèbre Horloge de Tassin.

L’évolution de l’environnement économique et démographique ne laisse aucun doute sur le fait que la commune sera de plus en plus prisée. Le Plan local d’urbanisme et de l’habitat de la métropole de Lyon (PLU-H, consultable ici) table sur 19 % de capacité de développement résidentiel d’ici à 2030.

Panorama immobilier à Tassin la Demi-Lune

Le parc de logements et les prix sont assez homogènes sur le territoire de la commune, mais celle-ci présente tout de même des variations. Sur la nouvelle promenade des Tuileries qui conduit de l’Horloge au Phare, on s’arrache le moindre bien et les prix s’affolent.

De fortes augmentations sont également à prévoir à proximité des futurs stations de métro de la ligne E prévue à l’horizon 2030, aux arrêts Constellation et Alaï, qui seront propulsés à quelques minutes seulement de l’hypercentre de Lyon (voir plus bas). De quoi allécher les investisseurs.

Selon la Chambre des notaires de France, le prix moyen du m² dans l’ancien est de 3 140 euros, en hausse de 8 % sur un an. C’est légèrement inférieur aux prix constatés dans la commune voisine d’Écully, note toutefois le journal lyonnais Le Progrès.

La demande est très forte pour des maisons individuelles, afin de profiter du cadre naturel agréable. Il faut compter de 600 000 à 700 000 euros pour une maison de 150 m² dans le bourg avec un terrain de 1 000 m².

Les projets impactant à Tassin la Demi-Lune

La grande affaire à Tassin la Demi-Lune, c’est bien sûr l’arrivée du métro qui desservira le centre-ville de Lyon à l’horizon 2030. En effet, la petite dizaine de kilomètres à parcourir en voiture pour aller travailler à Lyon chaque jour peut prendre beaucoup de temps en raison du grand nombre de pendulaires et des bouchons.

La société des transports publics de la métropole de Lyon (Sytral) prévoit donc la construction d’une nouvelle de métro, la ligne E, qui reliera Francheville et Tassin, dans l’ouest de l’agglomération, au centre de Lyon.

Ses objectifs : améliorer la desserte des pôles d’habitat et d’activités de l’agglomération, limiter la congestion automobile aux heures de pointe, et réduire la part de la voiture pour améliorer le cadre de vie des riverains.

Le projet de tracé de la nouvelle ligne n’est pas encore définitif. Selon le scénario retenu, elle  comportera de cinq à sept stations, du secteur de la gare d’Alaï, à Tassin-la-Demi-Lune, en limite de Francheville, jusqu’au centre de Lyon.

« Si le projet de métro va au bout, on peut imaginer que les prix vont augmenter comme à Oullins », estime Pierre-Louis Bonnier, responsable d’Era Domicila à Tassin-la-Demi-Lune, interrogé par Le Progrès. « Car dans cette perspective, Tassin-la-Demi-Lune sera plus que jamais proche de Lyon ».

Fun fact

La chanteuse Anne Beaugras dite « Anne Sylvestre », a passé son enfance à Tassin la Demi-Lune. Dans un registre plus actuel, la commune a aussi donné naissance à Yoann Lemoine, dit « Woodkid », un auteur-compositeur-interprète dont on s’arrache les travaux de l’autre côté de l’Atlantique, de Lana Del Rey à Rihanna.