Investir depuis l'Espagne

Vous êtes expatrié en Espagne et vous souhaitez investir dans l’immobilier ? Évaluez vos options et découvrez tout ce que vous devez savoir avant d’investir en France depuis l’Espagne.

Taux d'emprunt moyen de
1,95% sur 20 ans (pour expatriés)

Taux d'emprunt moyen de
2,75% sur 20 ans

Faisons le point sur votre projet

Si vous voulez réaliser un investissement immobilier en France, nous pouvons vous conseiller et répondre à vos questions. Que votre projet soit avancé ou juste à l’état d’idée, n’hésitez pas à nous écrire.

Investir en France depuis l'Espgane

L’Espagne,  sa culture riche et son climat ensoleillé attirent un bon nombre de Français. Plus de 85 000 français sont enregistrés dans les registres espagnoles. La population totale des habitants ayant quitté l’hexagone pour l’Espagne est estimée à 150 000 personnes. La moyenne d’âge de ces expatriés est d’environ 34 ans.

Les français d’Espagne investissent en France

A part le contexte très favorable que propose le marché de l’immobilier français, les expatriés cherchent souvent à préparer leur retraite et leur retour en France, ainsi que celui de leurs enfants. La proximité entre les deux pays, est un argument de plus qui incite les expatriés français d’Espagne à investir dans leur pays d’origine, en plus du fait de se construire un patrimoine. 

Pourquoi investir en France ?

Les grandes villes françaises comme Paris, Marseille, Lyon ou Bordeaux sont des marchés dynamiques. Les prix de l’immobilier ainsi que la demande sont à la hausse. 

Chacune de ces villes possède un atout particulier, mais elles attirent toutes les étudiants et les jeunes actifs. D’ailleurs, dans la capitale, la demande locative est particulièrement importante. Les prix sont si élevés que les jeunes actifs ne peuvent pas tous acquérir un bien, ils se tournent donc vers la location.

Choisir une grande ville française pour investir est sécurisé et rentable, que ce soit pour la location ou la revente.

En plus, plusieurs banques en France sont ‘expat-friendly’ et proposent des prêts immobiliers aux expatriés français. Ces derniers se penchent souvent vers des taux fixes, surtout aujourd’hui. Etant membre de l’Union Européenne, le problème du taux de change entre les monnaies ne se pose pas entre la France et l’Espagne. 

Une convention fiscale a été mise en place entre les deux pays, ce qui permet d’éviter la double imposition. Dans ce cas, les revenus immobiliers générés par des biens situés dans l’hexagone seront imposables en France. Les expatriés peuvent également bénéficier des avantages du statut LMNP.

En Espagne, les taux d’intérêt sont quasi-similaires qu’en France. Pour souscrire à un prêt immobilier en Espagne, le souscripteur doit posséder un fond équivalent à 30% du coût d’acquisition du bien. Et pour obtenir le prêt, des frais et des taxes s’élevant à 15% du prix d’achat s’y ajoutent.

Comment investir en France depuis l’Espagne ?

Il est vrai que l’Espagne partage une frontière avec l’hexagone. Mais, faire des voyages réguliers pour les visites et les rendez-vous dans le cadre d’un investissement immobilier peut être difficile. Aujourd’hui, la démarche se fait de manière digitale, grâce à des acteurs comme My expat.

My expat propose un accompagnement complet sur votre projet digital, notamment la stratégie d’investissement, la visite en ligne, la négociation ou encore le suivi administratif . Vous pouvez gérer la démarche à distance, en ligne, et de manière entièrement sécurisée.

Quelques chiffres

4ème

des meilleurs pays pour s’expatrier

5m

de francophones

150k

français expatriés au Brésil

43 ans

c'est la moyenne d'âge au Brésil

Nos articles sur l'Espagne