Acheter un appartement dans le 6e arrondissement de Lyon : à quoi s’attendre ?

Partager l’article

Fidèle à sa réputation de quartier bourgeois, le 6e arrondissement de Lyon est sans surprise l’un des plus chers de la ville. Pour qui souhaite y mettre le prix, son parc de verdure, ses grandes avenues et ses nombreux commerces constituent un véritable havre de paix et de tranquillité.

Le quartier et les environs

C’est un peu le XVIe arrondissement parisien dans Lyon. Tout proche du “poumon vert” de l’agglomération lyonnaise : le Parc de la Tête d’Or, on y circule le long de larges avenues bordées d’immeubles et d’hôtels particuliers de style haussmannien. Idéalement situé au carrefour de la Presqu’île, de la gare Part-Dieu et de Villeurbanne, l’arrondissement est, en plus, généreusement pourvu en lignes de transports en commun.

Au sein du quartier de la Cité Internationale on retrouve les commodités d’un quartier moderne : Palais des Congrès, Musée d’art contemporain de la ville de Lyon, bureaux, hôtels, casino, complexes cinématographiques… Enfin, l’installation de grands chefs tels que George Blanc, Paul Bocuse au sein du quartier Bottereau confirme la réputation de l’arrondissement : résolument haut de gamme !   

Panorama immobilier de Lyon 6

La forte demande en logements fait logiquement grimper les prix. C’est le deuxième arrondissement le plus cher de l’agglomération, après le 2e arrondissement, avec un prix au mètre carré en moyenne de 5 600 euros. Les affaires peuvent toutefois y être florissantes.

Depuis le début de l’année, l’immobilier dans Lyon intra-muros a augmenté de 10,3 %, et le 6e arrondissement tient le pavé haut du classement avec les 1er, 2e et 4e arrondissements où la progression observée a été la plus forte. La qualité architecturale des logements (dont certains ont vue directement sur le parc de la Tête d’Or) et l’excellente situation dans la ville expliquent en grande partie cette bonne santé économique qui se vérifie déjà depuis plusieurs années.

Les projets impactant l’immobilier dans Lyon 6

L’arrondissement se situe à deux pas du hub métropolitain Part-Dieu. Deuxième pôle tertiaire et de décision français, près d’un demi-million de personnes y circulent chaque jour. Avec une centaine de restaurants et une offre culturelle et sportive large, c’est actuellement le cœur dynamique de la cité des Gones.

Afin d’améliorer encore la qualité de vie des habitants, la mairie entreprend depuis 2012 l’aménagement de la rue Garibaldi pour laisser place à des modes de circulation plus “doux”. Promenade piétonne et arborée, aménagement cyclable double sens, site propre de transports en communs… l’ancienne autoroute urbaine devient progressivement plus accueillante et agréable. Le premier tronçon juste terminé, il en reste encore deux avant l’achèvement des travaux.

Fun fact : Légende de la Tête d’Or

Au XVIe siècle, près de trois cents ans avant sa création, le parc de la Tête d’Or n’est qu’un terrain vague parsemé de pâturages. Ces terres appartiennent à la famille Lambert, et on les surnomme déjà “Tête d’Or” en raison d’une légende tenace. Des barbares ou des croisés y aurait dissimulé un trésor majestueux. Parmi ces richesses, une tête de Christ en or qui suscite de nombreuses convoitises. Plus tard, la légende évolue : on raconte qu’en creusant le lac du parc, des canuts ont découvert la tête du Christ. Incapables de s’entendre, ceux-ci se seraient alors battus pour s’emparer du trésor. Émue par ce spectacle, la tête du Christ aurait fondu en larmes, remplissant ainsi le lac…