Comment optimiser son projet de gestion locative en tant qu’expatrié ?

Partager l’article

Vous vivez à l’étranger et vous êtes, ou souhaitez, devenir propriétaire d’un bien immobilier en France. Dans ce cas, vous vous êtes sûrement déjà posé la question suivante : quelle est la meilleure façon de mettre son logement en location quand on est expatriés ? Les loyers perçus de votre maison ou appartement loué en France fournissent des compléments de revenus intéressants, à condition toutefois que ce bien soit bien gérer. Les risques liés à une mauvaise gestion d’un bien mis en location sont particulièrement élevés pour des propriétaires expatriés, qui n’ont pas la possibilité de se rendre sur les lieux pour débloquer certaines situations. Quels sont les différents moyens de mettre son bien en location depuis l’étranger ?

Quel intérêt à mettre son bien en location quand on est expatrié ?

On peut répertorier différents profils d’expatriés qui sont tous susceptibles d’être intéressés par la suite de cet article.

  • Si vous êtes sur le point de partir et que vous hésitez entre vendre votre bien et le mettre en location.
  • Si vous êtes propriétaire d’un logement en France, et que vous cherchez la meilleure façon de le gérer.
  • Ou encore si vous souhaitez réaliser un projet d’investissement locatif en France, depuis un pays étranger.

Si vous êtes dans l’un de ces cas, vous vous êtes probablement déjà demandé comment rentabiliser votre bien pendant votre expatriation. Aussi, nous ne nous attarderons pas sur ce point, pour attaquer au plus vite le cœur de cet article, à savoir : Comment gérer un bien depuis l’étranger ? Et quelle est la meilleure option dont disposent les propriétaires expatriés ?

L’option “homemade” : vous avez un contact sur place

A priori, cette option apparaît comme la solution idéale pour quiconque souhaite louer son bien à distance. Effectivement, si on connaît quelqu’un sur place, une personne de confiance qui peut se charger de gérer la location de son appartement ou de sa maison, c’est royal. Bien souvent dans ce cas de figure, on fait appel à un ami ou à un membre de la famille. Difficile de trouver mieux en termes de coût (gratuit ou quasi-gratuit) pour un tel niveau de confiance et de tranquillité. Vous savez que votre bien est entre de bonnes mains, et ce pour une somme dérisoire.

Malheureusement, cette option est aussi avantageuse que rare. En réalité, peu nombreux sont ceux qui disposent d’une telle aide en France.
Et il faut tout de même rappeler que la gestion locative est un métier à part entière qui demande des connaissances spécifiques à l’immobilier. Confier la gestion de son bien à un proche, peut vite tourner au fiasco dès les premiers problèmes sérieux, sans possibilité d’intervenir directement sur place. En cas de litige avec un locataire compliqué, de lourds dégâts des eaux ou d’exigences pointues de la copropriété, etc.

L’option sécurité : confier la gestion à une agence

De toute évidence, c’est la solution la plus simple et la plus rassurante. L’avantage de passer par une agence de gestion locative, c’est que vous êtes tranquilles et n’avez rien à faire si ce n’est de voir tomber votre rente chaque mois sur votre compte en banque, moyennant un pourcentage de frais de gestion, plus ou moins élevé selon l’agence.

Cela dit, certaines agences sont mieux adaptées à des propriétaires vivant à l’étranger que d’autres. C’est bien sûr le cas des agences de gestion locative en ligne, très réactives et pour lesquelles la distance ne change rien. Que le propriétaire habite au-dessus du bien qu’il met en location ou à des milliers de kilomètres, c’est du pareil au même.

Passer par une agence immobilière, c’est faire le choix de la sécurité ; pas de vacance locative, pas de problèmes compliqués à régler à distance, etc. Certaines agences proposent des tarifs particulièrement bas compte tenu de la qualité de leurs services. Environ 3,9% TTC, c’est le prix à payer pour être tranquille avec sa location lorsque l’on a ni le temps, ni l’envie de s’en occuper soi-même.

Si toutefois vous avez du temps à revendre, il vous reste peut-être une dernière option…

L’option hybride : gérer seul et faire appel à des prestataires

Si vous ne souhaitez pas passer par une agence, mais que vous n’avez personne pour vous aider sur place, vous pouvez toujours essayer de gérer seul votre bien, en faisant appel à des prestataires locaux pour réaliser les tâches qui nécessitent une présence physique. C’est le cas pour la réalisation de l’état des lieux, des diagnostics, de la remise des clés, etc. Ce genre de prestataires en freelance sont légion aujourd’hui, à l’ère du digital.

Attention toutefois, car ce procédé peut s’avérer extrêmement chronophage, compte tenu du nombre d’indépendants que vous allez devoir gérer en permanence. D’autant plus que le calcul financier de cette opération n’est pas forcément celui auquel on s’attend. Déjà, votre temps coûte cher ! Et chaque prestataire prenant sa marge, on ne réalise en réalité que très peu, voir pas d’économie en gérant son bien immobilier de la sorte.

Vous êtes finalement en train de jouer le rôle d’une agence de gestion locative, et mis à part si vous êtes un expert de l’immobilier et avez les contacts pour diminuer les coûts, il est difficile de rentabiliser une telle opération. Tout particulièrement, si on prend en compte le temps et l’énergie alloués à la tâche.