Comment négocier le prix d’un appartement ?

Partager l’article

Lorsqu’un investisseur discute du prix immobilier avec le vendeur, il tente évidemment de négocier le prix de l’appartement. Souvent, il y a une différence entre le prix affiché et le prix réel du marché. Toutefois, la marge de négociation diffère d’un bien immobilier à un autre.

Négocier un prix d’achat : nos conseils

Une des informations principales à connaître avant de négocier une offre d’achat est la date de mise en vente du bien. En effet, un bien qui a été mis en vente sur nombreux sites et agences pendant 5 ou 6 mois par exemple, pourra mieux être négocié qu’un bien qui est très demandé. Quelques sites comme SeLoger permettent d’obtenir l’historique du bien immobilier.

En plus de la date de mise en vente, les défauts du bien peuvent être tournés en un avantage : si de gros travaux sont à prévoir, ou si le bien comporte de nombreux points négatifs notamment une mauvaise exposition, isolation, des moisissures, l’acquéreur pourra tenter de réduire le prix d’achat. Pour pouvoir repérer toutes ces imperfections, il est conseillé de visiter le bien plusieurs fois.

Il est également intéressant de se renseigner à propos des charges de copropriété, car ils peuvent se transformer en arguments forts de négociation. En fait, si les charges de copropriété sont élevés ou encore  si une refonte de façade est à prévoir par exemple, l’acquéreur pourra négocier l’offre d’achat plus facilement. Celui-ci pourra demander les 3 derniers procès verbaux de l’Assemblée Générale de la copropriété.

Généralement, lorsqu’un acquéreur négocie, il tente de proposer le prix le plus bas, afin d’avoir une marche de manoeuvre, et arriver à un” juste milieu” ou à un compromis avec le vendeur.

Quels que soient les arguments mis en avant, négocier un prix d’achat demande de la préparation. Il est plus prudent de lister ses arguments, de trouver des supports et de savoir comment les mettre en avant !

De combien négocier un prix d’achat ?

Il n’y a pas de règle générale appliquée à la négociation d’une offre d’achat dans l’immobilier. Chaque vente est unique ; le prix ainsi que la marge de négociation s’adaptent à chaque bien, selon différents critères à prendre en compte. 

Le prix du marché peut présenter un base intéressante à la négociation ; l’investisseur comme le vendeur peuvent établir des propositions en fonction des prix du marché. Il est important de les consulter, car beaucoup de vendeurs augmentent le prix de vente de leur bien, afin d’assurer une plus value importante. Attention, il faut tenir compte de la différence de prix entre les agences, les notaires et les autres acteurs du secteur.

Pour avoir une idée claire sur le marché, il est essentiel de comparer des biens similaires, c’est à dire qui ont une surface plus ou moins égale et qui sont situées dans le même quartier. 

Ces éléments servent en effet de base à la négociation. Mais, dans les villes tendues, où la demande est forte, il faut être très délicat et raisonnable dans la négociation. Sinon, il y a un risque de ne pas pouvoir acheter le bien immobilier.

My expat négocie le prix de votre acquisition

My expat est une plateforme digitale qui permet aux expatriés français de réaliser leur projet immobilier à distance. Les équipes de My expat s’occupent de l’analyse du projet, de la sélection du bien immobilier, et de la finalisation de la transaction immobilière. 

My expat accompagne également les expatriés français avant de faire leur offre en les conseillant, ainsi qu’à identifier les arguments de négociation, cités ci-dessus.

Il nous a fait confiance ! Découvrez le projet d’investissement immobilier de Vincent.

Etre accompagné par un expert dans le processus de négociation peut être un réel atout, car cela permet d’améliorer la rentabilité du projet immobilier. Les frais liés à l’investissement immobilier découlent du prix d’achat du bien ; et donc, plus ce dernier est bas, plus l’investissement est intéressant !

 

New call-to-action