Peut-on repenser le métier d’agent immobilier ?

Partager l’article

Les agences immobilières existent depuis toujours offrant leurs expertises et services aux futurs acquéreurs et vendeurs. Depuis plus de 40 ans les taux de commissions ont augmenté mais le service n’a pourtant pas évolué. Or en France, c’est une profession qui commence peu à peu à prendre le virage du digital et qui risque de bouleverser le modèle des agences immobilières classiques. Les Français appellent à plus de transparence et à des taux de commissions plus justes. Face à ce constat comment les agences immobilières se renouvellent-elles ? Quels sont les nouveaux acteurs de la PropTech ? Comment peut-on repenser le métier d’agent immobilier ?

L’image des agents immobiliers en France

Le marché de l’immobilier ne peut éviter cette digitalisation surtout car les Français n’ont pas confiance dans cette profession. Le constat est clair, les agents immobiliers ne sont pas suffisamment transparents, on déplore un manque de professionnalisme, des commissions trop élevées et un service qui laisse à désirer. 

Ils ne seraient pas assez impliqués dans leur mission première qui est de trouver un acquéreur et négocier un bien immobilier au prix juste. 

Mais depuis quelques années la PropTech bouscule les habitudes des Français dans leurs projets immobiliers. En effet, on connaît tous les géants comme Seloger, Meilleursagents ou encore PAP. Ils offrent aux futurs acquéreurs/vendeurs la possibilité d’évaluer leurs biens immobiliers. Ils permettent également de se positionner par rapport à la concurrence, de poster une annonce immobilière et de gérer soi-même son projet immobilier. Malgré leurs offres, force est de constater qu’ils ne remplacent pas le rôle d’un agent immobilier. 

A contrario, des jeunes pousses comptent bien remplacer le modèle des agences immobilières classiques avec des agents immobiliers accompagnés d’outils digitaux.

Quelles sont les missions d’un agent immobilier ? 

Les missions d’un agent immobilier peuvent se résumer en plusieurs points chronologiques : 

  1. La prospection : c’est une des étapes les plus importantes des missions de l’agent, c’est celle-ci qui lui permettra de trouver des clients/vendeurs.
  2. Lestimation du prix du bien immobilier : le rôle de l’agent immobilier est d’apporter son expertise du marché au vendeur en lui communiquant la valeur de marché de sa maison ou de son appartement. C’est un service qui nécessite une véritable connaissance du marché. Des estimations en ligne existent mais ne remplaceront jamais l’expertise d’un agent immobilier sur place. 
  3. Préparation de la vente : selon le choix du contrat de vente, que ce soit un mandat exclusif ou un mandat simple, le conseiller immobilier constituera un dossier sur le bien immobilier. La qualité du dossier dépendra du niveau d’expertise du consultant immobilier. L’objectif est d’établir un dossier le plus complet possible avec l’intervention de diagnostiqueurs immobiliers, d’architectes, de photographes et autres professionnels immobiliers afin de rendre le dossier le plus détaillé possible.
  4. Diffusion de l’annonce immobilière : une fois que le dossier est dûment complété, l’objectif est de rendre visible le bien auprès des acheteurs potentiels. L’agent immobilier selon les moyens mis à sa disposition diffusera l’annonce sur des sites comme Seloger, Logicimmo et bien d’autres. En plus de la visibilité offerte par ses partenaires il peut aussi installer un panneau publicitaire sur une des fenêtres de l’appartement ou devant la maison. 
  5. La gestion des potentiels acquéreurs : la diffusion de l’annonce immobilière génère des contacts qu’il faut savoir écrémer, l’agent immobilier fera en sorte de sélectionner les acheteurs les plus sérieux. 
  6. La gestion des visites : après une sélection assidue, l’agent immobilier devra gérer la prise et le déroulement des visites pour que celles-ci débouchent sur des offres d’achat.
  7. Finalisation de l’opération : une fois qu’une offre a été accepté par le vendeur, l’agent immobilier accompagnera celui-ci de la promesse de vente jusqu’à la signature de l’acte de vente chez le notaire.

Maintenant est-ce possible de faire évoluer ces missions pour rendre encore plus performants les agents immobiliers ? 

Qu’est-ce qu’être un agent immobilier en 2020 ?

L’agent immobilier “évolué” ou encore “l’agent immobilier 2.0”, des startups penchent déjà sur le sujet depuis plusieurs années. Comme l’agence immobilière Proprioo qui ne change pas le métier mais le fait évoluer. La startup met le curseur sur le coeur du métier d’agent et sur ce qu’on attend de lui : un service simple, efficace et fiable. La possibilité d’un agent immobilier plus performant existe et ce grâce aux outils digitaux permettant d’alléger les missions secondaires d’un agent afin qu’il se concentre sur ses missions prioritaires :

  • En mettant à disposition des vendeurs un outil de pré-estimation.
  • Avec un outil de gestion pour l’agent immobilier afin qu’il puisse aménager ses mandats ou encore des signatures électroniques. 
  • Une diffusion de l’annonce immobilière sur l’ensemble des plateformes.
  • Et un espace vendeur / acheteur pour que les particuliers puissent être à même de suivre en temps réel la gestion des visites, de leurs annonces et des offres d’achats. 

Les outils digitaux ne font pas tout, l’essentiel est d’avoir un agent hyper qualifié sur sa zone de chalandise et ça Proprioo l’a bien compris car la startup mise sur la crème de la crème des agents immobiliers avec un plan de recrutement agressif et très sélectif