Acheter un appartement dans le 9e arrondissement de Paris : à quoi s’attendre ?

Partager l’article

Un peu plus accessible en termes de prix que les arrondissements qui bordent la Seine, le 9e arrondissement offre un cadre de vie agréable et tous les services utiles. Cependant dans certains quartiers, il faut apprécier la foule et une intense activité, de jour comme de nuit.

Le quartier et les environs

Compte tenu de sa situation géographique, le 9e arrondissement de Paris se positionne comme un trait d’union entre l’hypercentre de la capitale et les quartiers plus populaires du nord parisien. Il se caractérise d’ailleurs par son « hétérogénéité » avec des quartiers aux ambiances différentes : populaire et animée du côté de Pigalle, cossue proche de l’Opéra Garnier, commerciale sur les grands boulevards…

New call-to-action

Le 9e est généralement très fréquenté par les touristes. Aussi ce quartier est animé le soir car il compte de nombreux restaurants, hôtels, théâtres et autres lieux festifs comme Les Folies Bergères, le Grand Rex sans oublier l’Opéra Garnier. La colline de Montmartre (18eme arrondissement) est également proche. 

Panorama immobilier du 9e arrondissement

L’acquisition

Comme indiqué ci-dessus, nous ne sommes pas sur les bords de la Seine, les prix se font donc un peu plus doux que ceux affichés dans le 8eme voisin. Le prix moyen du m2 tourne autour de 11 858 euros du m2 pour un appartement, plus ou moins en fonction de l’adresse : la fourchette haute se situe à plus de 15 000 € du mètre carré. Le quartier le plus demandé et le plus cher est celui de Rochechouart avec un prix moyen au mètre carré de 11 9747 €.Les rues les plus chères sont l’avenue Frochot, la rue d’Aumale et la Cité Malesherbes. À l’inverse, les rues les plus accessibles sont la Rue La Fayette, le boulevard Magenta et la rue Pierre Haret.

Il est important de noter que depuis l’année dernière, les prix ont baissé dans cet arrondissement de 2%, du fait des conséquences de la crise sanitaire (source: meilleursagents.com). Ceci peut représenter une période d’accalmie et aussi une opportunité pour les investisseurs à saisir, car il y a plus de marges de manoeuvre pour négocier actuellement. En 10 ans, dans ce même arrondissement les prix ont augmenté de 34,6%.

La location dans le 9e arrondissement de Paris

Pour les loyers,  en moyenne le mètre carré se louent 30,6 euros dans cet arrondissement. Les grands espaces se louent autour de 27 euros du m2 mensuel. Des studios et des deux pièces, il y en a beaucoup dans l’arrondissement, proportionnellement au reste du parc, puisqu’ils représentent la moitié des logements.  A l’opposé, l’offre est également soutenue pour les 5 pièces et plus, qui représentent 15% des logements.

Comparaison avec le reste de la ville

Arrondissement Prix du mètre carré à l’achat pour un appartement (nov 2021)
1er arrondissement 13 445 €
2e arrondissement 12 570 €
3e arrondissement 12 982 €
4e arrondissement 13 928 €
5e arrondissement 13 186 €
6e arrondissement 15 367 €
7e arrondissement 14 827 €
8e arrondissement 12 510 €
9e arrondissement 11 872 €
10e arrondissement 11 065 €
11e arrondissement 11 305 €
12e arrondissement 10 355 €
13e arrondissement 9 916 €
14e arrondissement 10 805 €
15e arrondissement 10 976 €
16e arrondissement 12 086 €
17e arrondissement 11 767 €
18e arrondissement 10 855 €
19e arrondissement 9 475 €
20e arrondissement 9 874 €

Les projets impactant l’immobilier dans le 9e arrondissement

L’arrondissement n’étant pas très vert, différents programmes sont initiés afin de le « reverdir » un peu. Des arbres sortent ainsi régulièrement de terre, en quelques heures à peine. « Le 9e arrondissement compte environ 1 100 arbres dont 895 arbres d’alignement et 228 arbres dans les équipements publics : squares, jardins, écoles… », précise le site internet de la mairie. De la verdure, il y en a également un peu plus au Square d’Anvers qui a été rénové. C’est actuellement Pigalle qui est en train de se mettre au vert.

Fun fact : Pigalle, des touristes aux artistes

Pigalle, qui s’étend sur une partie du 9e et du 18e arrondissements, a recouvré de l’intérêt auprès des investisseurs immobiliers. Même si sa réputation de « quartier chaud » s’est quelque peu atténuée, Pigalle a conservé un côté « canaille » qui continue de séduire les touristes.

À proximité, on retrouve également Le Moulin-Rouge, ainsi que la butte de Montmartre, où le peintre Italien Giovanni Boldini avait un atelier. Manet, Degas et Renoir, eux, sirotaient à la Nouvelle Athènes, lieu qui inspira Degas pour « L’absinthe ». Picasso ou Dali ont également immortalisé les lieux. Quant à Pigalle (1714-1785), Jean-Baptiste de son prénom, il était sculpteur. Il a dans un premier temps donné son nom à la petite rue où se trouvait son atelier, puis à la place sur laquelle débouchait cette rue, et enfin, au quartier que l’on connaît aujourd’hui.