Immobilier : acheter à un particulier ou à un professionnel ?

Partager l’article sur les réseaux sociaux :

Acheter à un particulier ou à un professionnel présente des avantages et des inconvénients. Point sur ces deux options qui se présentent à vous. 

Quels sont les avantages et les inconvénients à confier les démarches d’achat d’un bien immobilier à une agence ?

C’est un fait, de plus en plus de personnes sont tentées par la vente directe entre particuliers du fait de la multiplication des outils en ligne à leur disposition. Mais l’écrasante majorité des transactions immobilières, à ce jour, reste le fait de professionnels, qu’il s’agisse d’agences, de mandataires ou de réseaux franchisés.

Cela coûte-t-il vraiment moins cher de passer par un particulier ?

En supprimant l’intermédiaire qu’est l’agent immobilier, on économise nécessairement les frais d’honoraires. S’il est indéniable que les agences ne travaillent pas gratuitement, voici pourquoi ce raisonnement est trop rapide. On a trop longtemps laissé croire que les agences immobilières participaient à la hausse des prix de l’immobilier, ce qui s’est avéré parfaitement faux, études à l’appui. Au contraire, les prix affichés par les agences sont en moyenne inférieurs à ceux des particuliers, et il en va de même pour le montant des transactions finales. Mieux vaut intégrer le fait une bonne fois pour toutes que le professionnel qui fait l’intermédiaire ne joue ni pour le vendeur, ni pour l’acheteur, mais en fonction d’un environnement économique.

Les particuliers ont tendance à surévaluer le bien dont ils se séparent parfois à contrecœur et à fixer un prix de vente de départ trop élevé. Ils peuvent être encouragés en ce sens par les prix affichés par les agences. Sauf que ces derniers comprennent le prix du bien ET les frais d’agence ! De plus, l’acquéreur devra s’acquitter de frais de notaire, avec ou sans intermédiaire, et ceux-ci seront calculés au prorata du prix d’achat du bien, alors que les acquéreurs passés par un professionnel pourront retrancher ces frais d’agence.

Cet article pourrait vous intéresser : Transaction immobilière, qui paie quoi et quand ?

Les avantages à passer par un professionnel

Au petit jeu des avantages et des inconvénients de la transaction immobilière via un particulier ou un professionnel, on entend un peu tous les sons de cloche. La première chose à éclaircir est qu’une vente entre particuliers ne signifie pas de s’affranchir des règles et de la paperasserie. Être accompagné par un professionnel à toutes les étapes d’un achat, cela peut aider à ne pas se perdre en route dans les méandres de l’administration. Or l’on sait que des litiges surviennent souvent au cours d’une transaction entre particuliers, car toute la procédure est moins maîtrisée. Il en résulte souvent des délais de plusieurs semaines et parfois même l’annulation pure et simple de la vente.

Le délai de vente

Autre avantage : le délai de vente est généralement plus court avec une agence, du fait que celle-ci a des moyens de diffusion de l’offre supérieurs à ceux d’un particulier. Mais ce qui intéresse aussi l’acquéreur potentiel, c’est aussi la plus grande rapidité de la transaction du fait que le prix de départ a été fixé correctement.

Une vente plus sécurisée

Un des plus gros risques qui subsiste lors d’une transaction immobilière intervient lors de l’étape de financement. En effet, il n’est pas rare que l’investisseur se voit obtenir un refus de financement.

Un professionnel de l’immobilier, s’il est sérieux, contrôlera au minimum si l’investisseur a les moyens de ses ambitions. Certains iront jusqu’à demander une preuve de financement, véritable gageure quant à sa solidité financière.

Un montant de transaction controlé

Ce qui nous amène au dernier point : en passant par des professionnels, l’acheteur se voit proposer des offres à des prix conformes à ceux du marché. Or c’est là la grosse faille de la vente entre particuliers : on bâtit la négociation sur des fondations peu solides, c’est à dire sur un prix de départ « hors marché » au sens où il ne correspond pas à la réalité du marché. Et ce prix est bien plus souvent surestimé que sous-estimé… aux dépens de l’acheteur contraint de payer le prix fort ou de s’engager dans des négociations potentiellement longues et à l’issue incertaine.

En conclusion, s’il peut être tentant de vouloir s’affranchir des frais d’agence, notre conseil est de s’embarquer dans cette voie-là seulement si vous disposez d’assez de connaissances en immobilier – et plus spécifiquement en transaction immobilière – et d’un fort pouvoir de négociation.