3 raisons de renégocier son prêt en étant expatrié

Partager l’article sur les réseaux sociaux :

Alors que les taux sont presque au plus bas, les banques et les différents organismes prêteurs cherchent à récupérer des clients, en particulier non-résidents français. En tant qu’expatrié, vous disposez d’un certain pouvoir dès lors que vous savez utiliser les bons arguments pour négocier. Nous vous rappelons quelles sont les 3 raisons de renégocier son prêt immobilier.

Des taux encore bas

Aujourd’hui, les taux sont encore bas. Si vous avez pris un crédit il y a quelques années, son taux est probablement trop élevé par rapport à ceux pratiqués sur le marché actuel. Par exemple, en 2016 (pour les résidents) les taux sur 20 ans se situaient autour de 2,5%. Aujourd’hui les taux sont extrêmement bas, on peut espérer obtenir un taux de 1% pour un emprunt sur 20 ans. Il peut donc être avantageux de renégocier votre taux auprès de votre banque. D’autant plus que celles-ci cherchent actuellement à reconquérir des clients expatriés. Il faut savoir saisir cette opportunité.

D’autre part, le nouveau taux doit être suffisamment intéressant pour que votre nouveau prêt vous coûte le moins cher possible, frais inclus (frais de remboursement anticipé, frais de courtage, frais de dossier, etc…).

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Les 4 étapes pour obtenir un prêt immobilier quand on est expatrié

Les banques prêtent plus facilement

Les organismes prêteurs sont aujourd’hui des banques ou des organismes qui n’assurent pas de dépôt. Dans les banques, il est facile de comprendre qu’en étant expatrié, la distance ne les rassure pas. Ceci étant dit, il existe des solutions et tout élément qui tendra à compenser ce risque jouera donc en votre faveur : domiciliation de vos salaires d’expatrié, ouverture de compte épargne, de contrat d’assurance vie, etc…

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Quelles sont les banques qui prêtent aux non-résidents ?

Les crédits longs sont renégociables

Nous observons aujourd’hui que plus la durée de votre prêt est longue, plus les taux appliqués à votre crédit sont élevés. En février de cette année, un résident pouvait espérer obtenir un taux de 1,3% sur 15 ans contre un taux de 1,76% sur 30 ans. La durée de remboursement de votre crédit est donc un facteur à prendre en compte et à renégocier.

Quelles options s’offrent à vous ?

Vous l’aurez compris, lors de la renégociation de votre prêt, vous aurez donc deux possibilités :

  • Soit vous réduisez la durée de votre emprunt en gardant les mêmes mensualités : ce qui vous fera rembourser l’emprunt plus vite.
  • Soit vous gardez la même durée de remboursement tout en réduisant le coût des mensualités (qui s’adapteront aux prix actuels du marché) : ce qui vous fera gagner du pouvoir d’achat.

Néanmoins de manière générale, que vous ayez réalisé votre prêt en étant expatrié ou non, il est important de savoir qu’il n’est pas intéressant de renégocier votre prêt  si vous l’avez contracté depuis plus de 10 ans, car la majorité des intérêts sont payés par les premières années de remboursement. En revanche, si votre prêt est récent, que la différence du taux d’intérêt est supérieure à 1 point et que votre capital à rembourser est supérieur à 50 000€, vous avez alors tout intérêt à le renégocier afin de payer moins d’intérêts, surtout si vous êtes expatrié.